Catégories Populaires

Trend Blu-ray


Commentaires client: Joker ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 10 évaluations
4 / 5 par Saber
Film Indépendant paisible en un Comodín. Un futur grand classique !!! Todd Philipps détonne Pour une qualité remarquable de sa réalisation. Joachim Phœnix Est tout simplement magistral dans sa fonction de comédien raté et rejeté par une société que le motive le caumettre de quelques meurtres au aux égaux cela a fait de quelques virements. Robert De Niro est vérité beaucoup de bien dans ce film. Enfin un film est le cocktail d'A Cavalier Obscur, le chauffeur de taxi et Henry ils ont portrait d l'assassin de serial, réserves quelques scènes de violence grande mais toujours sans exagération. Il découvre vérité que le le à nous croise de société actuellement : chaos que feuilles partorisca penser quelques gilets jaunes , quelques manipulations et hypocrisies de quelques élites à un village, un riche que écrabouille un pauvre ... Tout ces fléaux est affronté autour d'un caractère d'Arthur Fleck de façons intelligentes et perturbadoras. Personnellement en accomplissant que c est un film très bon que partorisca me laissera il localise un le frais et que j répondu, y a d autres films bons ont touché de de bandes dessinées de de l'est il trempe. Marre D'un blockbusters sans âme avec des effets spéciaux le gogo. Ici absolument pas de tout cet et ceci fait le beaucoup de fou. DC Une vérité le potentiel très grand à un cinéma mais seulement un Warner ne sait pas pour faire. J Attend que Joachim Phœnix obtiendra Oscar parce qu'il un mérite largement. Le junte fortement Voir
5 / 5 par Ramsay
à un cinéma aujourd'hui, un COMODÍN de film est le chef d œuvre. L acteur Joachim Phœnix est formidable et il représente le Comodín beaucoup de réaliste. Absolument pas de temps mort. C est un film de 2019 avec Onze à un Temps à Hollywood. J Attend qu'un film va pour faire le gros carton à une oeuvre de caisses parce qu'il un mérite amplement. J Répondu également que Joachim Phœnix va pour obtenir Oscar pour sa remarquable interprétation d'un plus fameux d'un vilains de quelques bandes dessinées. Achat-vente Indispensable un 5 février en bleu rae 4K.
4 / 5 par Mahpee
Il un d'un comédiens dont les métamorphoses physiques forcent un respect beaucoup plus là de la sa provision d'acteurs. Il convient entre autrui de Robert De Niro en un percutant et Taureau “Furieux magnifique” de Martin Scorsese, Matthew McConaughey en un oeuvre “le club Dallé d'Acheteurs” ou encore Charlize Theron dans un Monstre “de thriller”. Mais le détour de la scène de “A Comodín” de Todd Phillips, un en contre-a plongé anuda dévoile quelques nus derrière, décharné et voûté, de Joaquin Phoenix tout en maigreur, la silhouette famélique, en convenant que de chrétien Balar en un paranoïaque “ y a Machinist” de Brad Anderson. “ Il A Machinist” et “Comodín”, deux films différents effectivement (loin de moi une idée de comparer les deux long-métrages), mais deux caractères ont imprimé de la mélancolie sombre et de la folie en bas-jacente ! Avec “Comodín”, Todd Phillips présente sa vision de Gotham Ville (l'apparition furtive d'un panneau d'un film “Wolfen” le détour de la scène situera un narrer dans un début de quelques ans 80). Une ville est en proie au déliquescence social inéluctable. Je descends profond de grève d'un éboueurs, un banc d'ordures dans quelques rues et d'un “super-les rats” envahissent quelques trottoirs, aussi bien qu'un clament grands et forts un centellear info, et un Spectacle Tardif d'un cynique Murray Franklin (Robert De Niro), une étoile amphitryonne d'une ville. Une ville enfonce inexorablement dans un chaos, en entraînant avec son, un accident-pour-compte. Briguant Un mandat de maire, un magnat financier Thomas Wayne a mis en sauveur, mais un réalisateur le présente à des noeuds ce temps-ici aussi bien que le passer froid, manichéen et manipulateur, beaucoup lointain d'une communauté imaginaire, de Wayne Philanthrope ! Il est dans ce contexte que carices en dessous quelques tirs du clown répertoire des rues, Arthur quelques Fleck (Joaquin Phoenix). Je descends son oripeaux colorés et son truc, dissimule en réalité, l'être fragile, l'homme en proie la crise de rire fou perturbantes (un type de syndrome de Gille d'Un Tourette), uni à des gênes psychologiques. Durable 2h00, moyennant un stupéfiant brûlot politique, Todd Phillips en appeler à un levantamiento de quelqu'uns concentre sur contre quelques disparités et pour y avait, il interroge dans notre société propre. Étriqué En le décorum de “Film de Surveillant”, (la vengeance est omniprésente), et moyennant un jeu hallucinant, inclusivamente a halluciné de Phénix “de Comodín” de Joaquin, Todd Phillips filme un genèse d'un dommage, le dommage insidieux, nourrit pour une peur, une frustration, un maltraitance et un abandon. Ce “Comodín” (2019) est sans n'importe quel doute une “Traversée Très Mauvaise” d'un an !
5 / 5 par Emesta
D'ans un cinéma il est résulté entièrement linéaire et sans n'importe quelle âme juste pour remplir un tiroir caisse...
Après peindre du PARASITE formidable de la société a divisé
Ici est qu'il arrive film de COMODÍN inespéré d'en celui-là va d'an 2019.
Un magistral exemple qu'il un encore malgré tout de quelque réalisateurs capable d'offrir d'un cinéma vrai et grand .
Falloir il arrête Joaquin Phoenix cela essaie encore si besoin qui est un acteur immense ....
4 / 5 par Kristanna
En dehors d'un fait qu'un film est en son près relativement médiocre, un scénario a mis assez mauvais à une consolation.
Plaît pode un comodín comme le 'bondadoso' cet assassinat froidement diverse personnes dont sa mère propre , Aussi bien qu'il puisse un père de Bruce Wayne comme le affairiste égoiste, au pour grand un soyéchant' d'un film , Ce film est une apologie d'une violence libre. Joaquin Phoenix touche sa fonction sans plus.
5 / 5 par Carson
Un le plus difficile est pour affronter un film : il faillit pour prendre vérité mentalement de tout qu'un fait de l'État en @@subject de super-héros à un cinoche de ces dix-sept derniers ans, raisonne ces matraques de COMODÍN nouveau quelques codes et tout quelques procédures de fabrications de ce type de produit. Il est un film extraordinaire , mais cela donne énormément en un social. Joachim Phoénix Est fabuleux, sans essayer pour écraser une provision de sa Brezo de prédécesseur Ledger, jugé par le frais de inégalable : en un contraire il un transcende en proposant quelque chose de neuf, de différent inclusivamente entièrement opposé.
A la période ne requise ( il dirait des visas des ans soixante-dix un bagnoles, spécialement ) Gotham la ville est le plus mauvais , attaqué par la crise sans précédent, autant et de sorte que le climat de carices de l'anarchie causée par une fracture sociale et maintenue pour un desacato d'un plus riche. Entre ces élites, Thomas Wayne imagine d'étoile...
Une idée de base, retentit comme la brochure gauchiste et peut assimiler au anti-américanisme, ne meut pas d'un caractère d'un caractère principal, cela reste un délit il a incarné, mais duquel un braises intérieur est maintenu par un contexte de disparité en celui-là évolue dans une vie de tous les jours et en un mis de n'importe quel cela subit. Mais il ne un que ceci : Arthur Fleck, son nom vrai, alors , est l'homme marqué pour l'enfance insultée et spécialement l'incapacité terrible, ces causes en il de quelques crises pour rire jusqu'à une douleur. Resté, rayon, à un âge a avancé, dans sa mère, et il constitue la source de moquerie pour ses collègues : il est clown bas il a contracté, mais rêves en plus, pour viser des entreprises par exemple. Mauvais, il sera un risée de tout un mondial et subira tout un brimades, jusqu'à une explosion, sa vengeance...
ici est le criminel totalement engendrado pour une société dans ces vies. Un bombe à retardement. Un film sombre, raison sale, glauque et triste, cela ferait pour penser en d'Abel Ferrara. Le COMODÍN Est le œuvre brutal et anti annonce, ainsi qu'une définition dernier de ce caractère : il jerrican d'essence déversé dans divers mètres avec le allumette craquée pour-dessus ('Certains ne vifs que pour voir une brûlure mondiale'), mais cela ne comporte pas n'importe quelle scène d'action. Cela un supporter d'un D.C il est averti. Il reproche pour ma part que semble ceci de quelques erreurs chronologiques et quelques confusions mais ne faltos de raconter plus.
Le comodín Est un premier prince de Gotham. Et un homme seulement peut il prenne...
4 / 5 par Olathe
Je très mattarderai dans un jeu d'acteur et une qualité d'un film. Une chose seule ce film et le chef d'oeuvre, bravo todd Phillips le film sombre, parfois triste joaquin le fénix interprète cette fonction pour maravillarse . je n'irai pas pour le comparer à césar Romarin, jack nickolson, brezo ledger, ou jared leto ou chaque comme un un touche un comodín à de cette manière et de façon magnifique et théâtrale. Joaquin fénix pense il sera capable de concourir pour une boule dorée prochaine et oscars il à à à un mérite largement lui lui plaît toute cette palette de jeu d'oiseau d'acteur joaquin.
4 / 5 par Torie
Beaucoup bien film et Joaquin Phoenix est parfait! J'attends qu'il aura une édition Bleue-collectionneuse de rayon bon !!
4 / 5 par Arene
Attention, acteur de talent: ce jeu bien ! Hormis le lasse assez rapidement du son ricanements et de quelques scènes à quelques réduits en profonds de violoncelle, et qu'une bagarre d'un interrompu contre un nantis tours à une caricature difficilement tours.
A raccourcir du tiers bon, peut-être, à dissocier spécialement d'une saga d'un homme chauve-souris: tout ce partorisca est , Estuaire beaucoup de qui rira un dernier !
4 / 5 par Ellayne
Cela dit en plus dans un film, autant de critique élogieuses a déjà été fait....

Peut croire que River, un frère de Joaquin Phoenix est trop mort ramassé des Anges de sobredosis, doit être fier de son jumeau du jeune là où trouve ....

Une tellement provision acclamée de Phoenix est absolument prodigieux, et il ne me convient il pas est oui déclarer impressionné de la telle fonction de composition.... Il en un eu le frais : nous citons à un hasard , De Niro en 'Chauffeur de taxi'(1976), Isabelle Adjani en 'Possession' (1981), ou encore un Oscarisée Natalie Portman en 'Cisne Noir' (2010) ; (3 film, 3 chefs-pour faire à un passage! ) , Mais Arthur Fleck (nom d'un Comodín dans un film) un quelque chose au-delà de celle-ci une provision a décalé grande des acteurs oui doués , la palette de sensations époustouflante, quelque chose de profondément encré en un Réel , cette vie déchirée et dramatique d'un Comodín, cela d'un oublié, cette vie que malheureusement autant de personnes différentes , un plus vulnérable, sent à un plus profondément à un coeur de sa viande...

Comodín D'allies de Phénix de Joaquin,'Heureuse' ' , Arthur Fleck, ne mérite pas Oscar pour sa fonction, mais bien 2 estatuillas !! Et n'importe qui pour mettre un il décerne un prix pendant une cérémonie prochaine à Hollywood, serait la honte pour une Académie tant qu'un acteur un déjà déclare nommé 3 temps dans un passé sans reçoit un récompense suprême ! (En 2001, 2006 et 2013)

Commentaires client: J'accuse ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 10 évaluations
5 / 5 par Jilliann
Chef partorisca
4 / 5 par Medb
filme Très beau.
5 / 5 par Theyn
Très bon filmer cela il décrit minutieusement un déroulement d'un thème Dreyfus.
Crédible, en prenant, très touché.
Mais le frais de caractères caricaturaux
4 / 5 par Albin
Un film bon, très touché, très décalé, mais de la facture hyper classique; il est dommage ; il préfère un moyen du fantôme écrit, très original. Ici, ne de surprise, tout développe ainsi répondu de sorte que sait bien un thème Dreyfus... Une photo d'un film est paisible, et créé tout un moyen.
Est plus de enrichir et beaucoup plus que rayon de relire Proust cela décrit un @il soumet en détail, avec tout quelques portraits d'un anti-dreyfusard d'un bulevar Saint germain, de celui qui quelqu'uns changeront de champ, ou que dans la même paire princiers, n'est pas en consonance... Et d'un révisionnistes, représenté par un Verdurin...
4 / 5 par Lezlie
Quand La personne suspectée de divers viols des mineurs fait tranquillement il énième film en France à une gloire de son village propre, pays ou rayon en toute l'impunité d'ans malgré quelques mandats internationaux d'une justice américaine ..
5 / 5 par Florence
Au-delà d'une controverse et d'un lynchage politique-médiatique à l'encontre de Polanski Romano de qui est-ce qui met le web il n'a pas n'importe quel besoin d'en relayer un vindictes, cela intéresse ici, ossia quelques critiques dans un long-métrage nouveau d'un réalisateur de “la créature de Rosemary” ou encore “Un pianiste”.
Avec “Accuser”, Polanski Romano paraphrase Émile grand Zola, et accusation en son temps, qu'encore le temps nouveau, son narrer à un cœur d'une histoire avec le grand “H”.
Et que de mieux qu'un scandale immense d'un thème Dreyfus, partorisca faire de son film, le brûlot antimilitariste et anti-politique (malgré le fait qu'une nuance est plus de tenue entre une armée et un pouvoir, devrait- assez parler d'un pouvoir d'une armée).
Une force grande d'un film est que malgré quelques 124 ans que faits séparés, quelqu'uns en bas-le texte social d'un film il trouve pour être très actuel, un homophobie, un antisémitisme, un mensonge et une manipulation de l'État et médiatique (eh il, quelqu'uns “les falsifications Informatives” n'est pas d'hier.), Tout est passé une sélection avec finesse. Poil morne jour de 1895, devant le parterre de soldate et de cotes gradés, dans une cour d'honneur de la caserne parisienne, un honneur d'un capitaine jeune Alfred Dreyfus, envisage, arrivées pour disparaître à un temps que sa note et sa dignité, à un annonce de sa condamnation pour grande-trahison pour le cour militaire duquel Polanski ne doit pas qu'il cesse pour informer un partialité, à un travers d'un en contre-étudie d'un colonel Marie-Georges Picquart (Jean Dujardin, impeccable !).
Dans cette fin de XIX SIÈCLE, une ombre du conflit a généralisé il plane déjà dans un continent vieux, un espionnage bat sa session plénière. j'encore descends un coup d'une défaite de 1870, et un diable qui est dans quelques détails, un ministère de quelques coups d'oeil de guerre dans une correspondance d'un quelque “D” avec le dignitaire prussien, de quelques evasiones en des plans de pièces de artillerie a maintenu secret. il ne faille pas plus à un De l'État-important partorisca señalador d'un doigt un Capitaine Dreyfus, solliciteur frais émoulu est sorti d'une bourgeoisie hebrea alsacienne, fera un parfait bouc-émissaire.
A envoyé une île d'un diable à un large d'une la Guyana française française, Dreyfus n'y aura pas eu un temps pour défendre en les parodias de procès. En terminant pour prendre ses fonctions à un coeur d'un espionnage très opaco contre français, un Colonel Picquart a alerté de points d'ombres, pires, pour des preuves accablantes que cariz à a été fabriqué, va pour rouvrir une lime Dreyfus, ne pour conviction religieux, non plus pour amitié, mais pour la préoccupation d'équité. Dans la période de 12 ans, à un cœur du minutieuse reconstitution d'une III République (les décors et leur déguiser il est géniaux.), Polanski Romano jette Picquart/Dujardin en pâture à quelques pressions et le omerta de “Quelques grands muets”.
À un bord d'un narrer, un film réinvente un temps même en oeuvre, en film d'espionnage et en thriller historique, sans jamais oublier un principal ; une recherche de justice et un croisade de vérité de confusions il d'hommes de convictions et de princes (la réunion secrète avec Georges Clémenceau et Émile Zola est à ce titre impressionnante.), Résultat pour une occasion, quelques premiers lanceurs d'alerte d'un début d'un XX siècle !
5 / 5 par Tauret
Un film grand beaucoup de maîtrisé dessus bien de quelques aspects. Quelques acteurs, Dujardin et Garrel en chef, toute la proposition de jeu que touchers à quelques sublimes. Un gestuels, les déplacements ils sont millimétrés, preuve que Polanski est resté quell'orfèvre d'une direction d'acteurs. Un plus réussi dans un film, est tout un décorum, quelques plante qui regarde très issu d'une période, documents, objets, meubles, parquets (Ah, ces grincements !) Fenêtres, pavimentaciones, cages d'échelle, pavés, rues. Ils sont rarement être aussi impressionnés pour le reconstitution si fidèles et jamais pâté à un œil. il absolument est en éblouissant parce que photographes parfaitement, cela il confère à un film un aspect documentaire stupéfiant ou il assez donne une sensation pour être dans un film, pour habiter un moment. Une écriture est tout aussi paisible, souligné, suffisamment complexe de perdre seulement de l'est cela faillit. Pour terminer, une réalisation de Polanski est l'image d'une oeuvre a approvisionné, sobre, précis, à un service de son thème. il ici est aussi bien que le film grand que n'oublie pas pour être aussi à divertissement grand.
5 / 5 par Demetria
Ceci a longtemps fait qu'un réalisateur n'y avait pas fait le film aussi cela pris et pour couper un coup. Il A note une provision de Jean Dujardin que confirmation son état d'acteur grand.
Dommage que quelques thèmes privés d'un réalisateur a caché son oeuvre.

A des notes quelques couleurs d'une image qu'il évolue à un bord d'un film et une vente Alexandre ils sont passé pour Desplat en forme grande.
4 / 5 par Niabi
Encore le film grand de Polanski. Une censure a narré à un mélange de quelques genres est grave, dangereux et ridicule. Il agit du film qu'il narre de façon dynamique (livre excellent 'De de Richard Harris) l'histoire et le fait de société abominable.
Doit que près un tel œuvre en bas prétexte que Polanski est peut-être le délinquant , Dans cet hasard va pour faire paralysie de faute pour lire quelques chefs de œuvre de notre littérature, de visionner autres films à quelques auteurs sulfureux, etc... Côme puisse un oeuvre de centaines de personnes (décorateurs, scénaristes, acteurs, techniciens en tous les genres, etc... Il y a inclusivamente tirs du nanar ! Mais n'un pari en scène est en train d'éblouir, quelques décors géniaux, et quelques acteurs magnifiques! À bon sûr une fonction de plus grand de Dujardin. Bon Filmer
5 / 5 par Alfrid
Julien, ceci veut dire cela 'la gloire du son peuplé?. Déjà de quelqu'uns il filme des faits pour des catholiques et des musulmans qu'il est de quelques navet et un autre fait pour hebreo que son beaucoup de bien. Quand Il va pour voir quelques films, il va pour voir Le FILM, POUR un film et ne pour un réalisateur. Savoir séparer un réalisateur du film est beaucoup aussi. Un film est Beaucoup de BIEN. Je le recommande. Un capitaine Dreyfus a fait de 'l'histoire de la France' .

Commentaires client: Joker [4K Ultra HD + Blu-Ray-Édition boîtier ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 10 évaluations
5 / 5 par Grioghar
Film Indépendant paisible en un Comodín. Un futur grand classique !!! Todd Philipps détonne Pour une qualité remarquable de sa réalisation. Joachim Phœnix Est tout simplement magistral dans sa fonction de comédien raté et rejeté par une société que le motive le caumettre de quelques meurtres au aux égaux cela a fait de quelques virements. Robert De Niro est vérité beaucoup de bien dans ce film. Enfin un film est le cocktail d'A Cavalier Obscur, le chauffeur de taxi et Henry ils ont portrait d l'assassin de serial, réserves quelques scènes de violence grande mais toujours sans exagération. Il découvre vérité que le le à nous croise de société actuellement : chaos que feuilles partorisca penser quelques gilets jaunes , quelques manipulations et hypocrisies de quelques élites à un village, un riche que écrabouille un pauvre ... Tout ces fléaux est affronté autour d'un caractère d'Arthur Fleck de façons intelligentes et perturbadoras. Personnellement en accomplissant que c est un film très bon que partorisca me laissera il localise un le frais et que j répondu, y a d autres films bons ont touché de de bandes dessinées de de l'est il trempe. Marre D'un blockbusters sans âme avec des effets spéciaux le gogo. Ici absolument pas de tout cet et ceci fait le beaucoup de fou. DC Une vérité le potentiel très grand à un cinéma mais seulement un Warner ne sait pas pour faire. J Attend que Joachim Phœnix obtiendra Oscar parce qu'il un mérite largement. Le junte fortement Voir
4 / 5 par D'or
à un cinéma aujourd'hui, un COMODÍN de film est le chef d œuvre. L acteur Joachim Phœnix est formidable et il représente le Comodín beaucoup de réaliste. Absolument pas de temps mort. C est un film de 2019 avec Onze à un Temps à Hollywood. J Attend qu'un film va pour faire le gros carton à une oeuvre de caisses parce qu'il un mérite amplement. J Répondu également que Joachim Phœnix va pour obtenir Oscar pour sa remarquable interprétation d'un plus fameux d'un vilains de quelques bandes dessinées. Achat-vente Indispensable un 5 février en bleu rae 4K.
5 / 5 par Maimun
Il un d'un comédiens dont les métamorphoses physiques forcent un respect beaucoup plus là de la sa provision d'acteurs. Il convient entre autrui de Robert De Niro en un percutant et Taureau “Furieux magnifique” de Martin Scorsese, Matthew McConaughey en un oeuvre “le club Dallé d'Acheteurs” ou encore Charlize Theron dans un Monstre “de thriller”. Mais le détour de la scène de “A Comodín” de Todd Phillips, un en contre-a plongé anuda dévoile quelques nus derrière, décharné et voûté, de Joaquin Phoenix tout en maigreur, la silhouette famélique, en convenant que de chrétien Balar en un paranoïaque “ y a Machinist” de Brad Anderson. “ Il A Machinist” et “Comodín”, deux films différents effectivement (loin de moi une idée de comparer les deux long-métrages), mais deux caractères ont imprimé de la mélancolie sombre et de la folie en bas-jacente ! Avec “Comodín”, Todd Phillips présente sa vision de Gotham Ville (l'apparition furtive d'un panneau d'un film “Wolfen” le détour de la scène situera un narrer dans un début de quelques ans 80). Une ville est en proie au déliquescence social inéluctable. Je descends profond de grève d'un éboueurs, un banc d'ordures dans quelques rues et d'un “super-les rats” envahissent quelques trottoirs, aussi bien qu'un clament grands et forts un centellear info, et un Spectacle Tardif d'un cynique Murray Franklin (Robert De Niro), une étoile amphitryonne d'une ville. Une ville enfonce inexorablement dans un chaos, en entraînant avec son, un accident-pour-compte. Briguant Un mandat de maire, un magnat financier Thomas Wayne a mis en sauveur, mais un réalisateur le présente à des noeuds ce temps-ici aussi bien que le passer froid, manichéen et manipulateur, beaucoup lointain d'une communauté imaginaire, de Wayne Philanthrope ! Il est dans ce contexte que carices en dessous quelques tirs du clown répertoire des rues, Arthur quelques Fleck (Joaquin Phoenix). Je descends son oripeaux colorés et son truc, dissimule en réalité, l'être fragile, l'homme en proie la crise de rire fou perturbantes (un type de syndrome de Gille d'Un Tourette), uni à des gênes psychologiques. Durable 2h00, moyennant un stupéfiant brûlot politique, Todd Phillips en appeler à un levantamiento de quelqu'uns concentre sur contre quelques disparités et pour y avait, il interroge dans notre société propre. Étriqué En le décorum de “Film de Surveillant”, (la vengeance est omniprésente), et moyennant un jeu hallucinant, inclusivamente a halluciné de Phénix “de Comodín” de Joaquin, Todd Phillips filme un genèse d'un dommage, le dommage insidieux, nourrit pour une peur, une frustration, un maltraitance et un abandon. Ce “Comodín” (2019) est sans n'importe quel doute une “Traversée Très Mauvaise” d'un an !
5 / 5 par Fleming
D'ans un cinéma il est résulté entièrement linéaire et sans n'importe quelle âme juste pour remplir un tiroir caisse...
Après peindre du PARASITE formidable de la société a divisé
Ici est qu'il arrive film de COMODÍN inespéré d'en celui-là va d'an 2019.
Un magistral exemple qu'il un encore malgré tout de quelque réalisateurs capable d'offrir d'un cinéma vrai et grand .
Falloir il arrête Joaquin Phoenix cela essaie encore si besoin qui est un acteur immense ....
5 / 5 par Drummand
En dehors d'un fait qu'un film est en son près relativement médiocre, un scénario a mis assez mauvais à une consolation.
Plaît pode un comodín comme le 'bondadoso' cet assassinat froidement diverse personnes dont sa mère propre , Aussi bien qu'il puisse un père de Bruce Wayne comme le affairiste égoiste, au pour grand un soyéchant' d'un film , Ce film est une apologie d'une violence libre. Joaquin Phoenix touche sa fonction sans plus.
5 / 5 par Rafik
Un le plus difficile est pour affronter un film : il faillit pour prendre vérité mentalement de tout qu'un fait de l'État en @@subject de super-héros à un cinoche de ces dix-sept derniers ans, raisonne ces matraques de COMODÍN nouveau quelques codes et tout quelques procédures de fabrications de ce type de produit. Il est un film extraordinaire , mais cela donne énormément en un social. Joachim Phoénix Est fabuleux, sans essayer pour écraser une provision de sa Brezo de prédécesseur Ledger, jugé par le frais de inégalable : en un contraire il un transcende en proposant quelque chose de neuf, de différent inclusivamente entièrement opposé.
A la période ne requise ( il dirait des visas des ans soixante-dix un bagnoles, spécialement ) Gotham la ville est le plus mauvais , attaqué par la crise sans précédent, autant et de sorte que le climat de carices de l'anarchie causée par une fracture sociale et maintenue pour un desacato d'un plus riche. Entre ces élites, Thomas Wayne imagine d'étoile...
Une idée de base, retentit comme la brochure gauchiste et peut assimiler au anti-américanisme, ne meut pas d'un caractère d'un caractère principal, cela reste un délit il a incarné, mais duquel un braises intérieur est maintenu par un contexte de disparité en celui-là évolue dans une vie de tous les jours et en un mis de n'importe quel cela subit. Mais il ne un que ceci : Arthur Fleck, son nom vrai, alors , est l'homme marqué pour l'enfance insultée et spécialement l'incapacité terrible, ces causes en il de quelques crises pour rire jusqu'à une douleur. Resté, rayon, à un âge a avancé, dans sa mère, et il constitue la source de moquerie pour ses collègues : il est clown bas il a contracté, mais rêves en plus, pour viser des entreprises par exemple. Mauvais, il sera un risée de tout un mondial et subira tout un brimades, jusqu'à une explosion, sa vengeance...
ici est le criminel totalement engendrado pour une société dans ces vies. Un bombe à retardement. Un film sombre, raison sale, glauque et triste, cela ferait pour penser en d'Abel Ferrara. Le COMODÍN Est le œuvre brutal et anti annonce, ainsi qu'une définition dernier de ce caractère : il jerrican d'essence déversé dans divers mètres avec le allumette craquée pour-dessus ('Certains ne vifs que pour voir une brûlure mondiale'), mais cela ne comporte pas n'importe quelle scène d'action. Cela un supporter d'un D.C il est averti. Il reproche pour ma part que semble ceci de quelques erreurs chronologiques et quelques confusions mais ne faltos de raconter plus.
Le comodín Est un premier prince de Gotham. Et un homme seulement peut il prenne...
4 / 5 par Karl
Je très mattarderai dans un jeu d'acteur et une qualité d'un film. Une chose seule ce film et le chef d'oeuvre, bravo todd Phillips le film sombre, parfois triste joaquin le fénix interprète cette fonction pour maravillarse . je n'irai pas pour le comparer à césar Romarin, jack nickolson, brezo ledger, ou jared leto ou chaque comme un un touche un comodín à de cette manière et de façon magnifique et théâtrale. Joaquin fénix pense il sera capable de concourir pour une boule dorée prochaine et oscars il à à à un mérite largement lui lui plaît toute cette palette de jeu d'oiseau d'acteur joaquin.
4 / 5 par Maclaine
Beaucoup bien film et Joaquin Phoenix est parfait! J'attends qu'il aura une édition Bleue-collectionneuse de rayon bon !!
5 / 5 par Jaycie
Attention, acteur de talent: ce jeu bien ! Hormis le lasse assez rapidement du son ricanements et de quelques scènes à quelques réduits en profonds de violoncelle, et qu'une bagarre d'un interrompu contre un nantis tours à une caricature difficilement tours.
A raccourcir du tiers bon, peut-être, à dissocier spécialement d'une saga d'un homme chauve-souris: tout ce partorisca est , Estuaire beaucoup de qui rira un dernier !
4 / 5 par Faran
Cela dit en plus dans un film, autant de critique élogieuses a déjà été fait....

Peut croire que River, un frère de Joaquin Phoenix est trop mort ramassé des Anges de sobredosis, doit être fier de son jumeau du jeune là où trouve ....

Une tellement provision acclamée de Phoenix est absolument prodigieux, et il ne me convient il pas est oui déclarer impressionné de la telle fonction de composition.... Il en un eu le frais : nous citons à un hasard , De Niro en 'Chauffeur de taxi'(1976), Isabelle Adjani en 'Possession' (1981), ou encore un Oscarisée Natalie Portman en 'Cisne Noir' (2010) ; (3 film, 3 chefs-pour faire à un passage! ) , Mais Arthur Fleck (nom d'un Comodín dans un film) un quelque chose au-delà de celle-ci une provision a décalé grande des acteurs oui doués , la palette de sensations époustouflante, quelque chose de profondément encré en un Réel , cette vie déchirée et dramatique d'un Comodín, cela d'un oublié, cette vie que malheureusement autant de personnes différentes , un plus vulnérable, sent à un plus profondément à un coeur de sa viande...

Comodín D'allies de Phénix de Joaquin,'Heureuse' ' , Arthur Fleck, ne mérite pas Oscar pour sa fonction, mais bien 2 estatuillas !! Et n'importe qui pour mettre un il décerne un prix pendant une cérémonie prochaine à Hollywood, serait la honte pour une Académie tant qu'un acteur un déjà déclare nommé 3 temps dans un passé sans reçoit un récompense suprême ! (En 2001, 2006 et 2013)

Commentaires client: Midway [Édition Limitée SteelBook 4K Ultra HD + ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 42 évaluations
5 / 5 par Erchanbold
Vu à un cinéma ( vidéo n'importe quel nu encore à l'heure de ce commentaire ) film excellent de guerre , supérieure à un Pearl Port ( que l'a été plus commercial ), retrace avec minutie quelques hasard qui a conduit à ce affrontement décisif que rayon une défaite de Giappone. Une bataille en sa je enferme il est reconstituée partorisca ligne d'une histoire réelle avec lés rebondissements a su ( il a su vu un docus en un @@@subject et a été impressionné). Scénario et acteurs impeccables.
Recommande ( mais il ne peut pas juger d'une qualité d'un futur dvd)
4 / 5 par Wayson
N'importe quel temps mort en 139 minutes et remplir une vue, un petit plus de mériter sa cinquième Amazona d'étoile en que t'y aura acquis à il ce film en Rayon/de DVD BLEU ! Un film paisible décrypté à un meilleur dans son contexte historique dans quelques locataires et aboutissants
5 / 5 par Tawnya
L'a vu à un cnéma a trouver un film trés très fait 10 dessus 10
5 / 5 par Matchitisiw
Un fait qui est aussi un réalisateur de Independance le jour ne me rassure pas absolument pas. Supporter de films bons de fiction de science, a été hyper déçu de ce film ce plus prochain au jeu vidéo à une chasse à un extra-terrestre qu'une autre chose. D'un jus d'alcool américain pur, évidemment un meilleur et un fort plus partorisca dégommer un extra-terrestre. Ridicule !
Si Le moyen de la route est d'un veine même, ces promesses... En nullité.
Maintiendra à 'la bataille du moyen de route' , un original... Malgré le fait que surpassé dans un genre, et de lointain, pour Tora tora tora, peut-être un film meilleur de tout le temps dans une guerre de Pacifique
4 / 5 par Trentin
ne coûte pas un tapage à un quel il un là était bon , histoire sans suspendu grand, le frais trop d'images de synthese, un film est plein,est fait laid , mauvais,il ! Il est triste; si tu veux voir le bon, tour sans douter en un original, là devra plaire, de sorte qu'amour ce genre partorisca film évidemment.
4 / 5 par Wynward
Côme le film avec le pareil a battu je budgétise- des erreurs grossières dans quelques protagonistes principaux d'un hasard dans une occurrence il lui a eu. En plus quelques acteurs sont mé le film ne peut pas intéresser que ceux-là du plaire une culture historique et cinématographique un de l'État acquis avec une vidéo de jeux. Cette déception!
4 / 5 par Laco
A la evasión n'arrive pas un la cheville de' Une bataille du moyen de route avec henry a fondé ...De 1976!!!
5 / 5 par Leodegan
Deux étoiles très pour avoir une possibilité partorisca choisir entre le boitier bleu-le rayon bleu classique & une Édition Steelbook, la raison propose ce film quand Édition Steelbook , Quelques clients devraient cela il a une élection ceci n'est pas un un celui qui à.
5 / 5 par Kaori
Quand l'Être 10 ans , dévorés 'Un survivant de Pacifique', de Georges BLOND, dans une porte-l'entreprise il a il a dû que 41 à 45, en Or et collection Rouge. Le collectionne quelques oeuvres dans une porte-a il a dû qu'une guerre de Pacifique (du cela espend-eu-d'une deuxième guerre mondiale' de Jean MOLINO et 'Une rafle de Doolittle Un premier bombardement américain de Giappone' de Clayton CHUN) et en un Dauntless ( esBD Dauntless en action' pour Robert ). Il a le modèle de Dauntless en salon de mine. J'ai hier reçu un DVD soyidway' : ceci DVD, centré dans un équipage d'une Entreprise, est extraordinaire, avec une attaque de Pearl Port, une rafle dessus Marshall, une attaque d'un B25 de DOOLITTLE dessus Tokyo et une victoire du moyen de la route due à une Information américaine. NIMITZ, HALSEY, SPRUANCE, YAMAMOTO, NAGUMO, Est évoqué parfaitement. Quelques images sont magnifiques : spécialement un B25 de DOOLITTLE en un Hornet. Ce DVD transforme des promenades de Dauntless, en coulant une 4 porte-a eu japonais au moyen de route, dans l'enfer de DCA et de Zéros, et grâce à un sacrifice de quelques avions torpilleurs. Il est le chef vrai d'oeuvre. Grâce à quelques américains pour notre Liberté. Il un l'oublier et une erreur dans un film. Cela ne mentionne pas un DVD, il est qu'il informe Stone CLOSTERMANN pages 27-31 de 'Feux d'un ciel' : un radariste, d'une gare de Opona d'un radar anglais tout neuf SCR 270-B le Hawaï, un fiché quelques avions japonais à un 6h45 et de l'averti sans succès un officiel de garde, après qu'autrui, le bit avec quel un 7h02. Il a fait chaque fois envoyer quelques roses. Quelqu'uns les avions japonais sont arrivés à un 7h57. Il un dans une autre main une erreur dans un film : pendant sa bombe du moyen de route un japonais a préservé quelques pistes qu'il a voulu intact cf 'Un survivant de Pacifiques' éditions Fayard 1963 page 95.
4 / 5 par Seaward
Vu à un cinéma ( vidéo n'importe quel nu encore à l'heure de ce commentaire ) film excellent de guerre , supérieure à un Pearl Port ( que l'a été plus commercial ), retrace avec minutie quelques hasard qui a conduit à ce affrontement décisif que rayon une défaite de Giappone. Une bataille en sa je enferme il est reconstituée ligne quieta d'une histoire réelle avec lés rebondissements a su ( il a su vu un docus en un @@@subject et a été impressionné). Scénario et acteurs impeccables.
Recommande ( mais il ne peut pas juger d'une qualité d'un futur dvd)
5 / 5 par Marleigh
Est le spécialiste d'histoire militaire et ancienne les opérations officielles supérieures j'ai été, il peut confirmer à quelques spectateurs que compris quand être simplifiés, une séquence d'hasard qu'il va d'une attaque surprise de Pearl Porte à une rafle pipe américaine pour un LCL Doolittle dessus Tokyo à une bataille formidable du moyen de route que voit une capacité de projection de forces d'un Empire d'un Soleil que Crée pour être pulvérisée est rigoureusement exact. Le moyen de route un État sans n'importe quel torneado de doute il d'une guerre dans un théâtre de raison d'opération Pacifique quelques pertes infligés à quelques japonais cela a été présomptueux était impossible de compenser (l'attaque de Pearl Passer un spécialement vu une destruction d'EUA d'unité âgée que cite d'une première guerre mondiale). Quelques images 4K HDR est géniales dans mon installation avec le colorimétrie riche et dynamique et de quelques scènes d'attaque en cloué pour couper un coup de réalisme. Après que, il a vérité marre d'un trolls et d'un fou qu'en venant pour sortir une réputation du film six premier mois de son début en Rayon Bleu : de mon point de vue ceci peut avoir des conséquences graves pour un film et son aspect commercial, faillirait absolument que quelques commentaires sans les preuves d'achat-ventes il est pur et il a simplement effacé : la amazona est un endroit web disponible ou il peut commenter quelques pièces achetés et n'un zinc du compteur de bistrot ou peut venir déverser son haine après la journée de travail (en supposant que ces personnes font réellement). Si n'importe quel I recommande une version 4K HDR que mon frère à aussi acheter et pour juger d'une façon même que me : cela d'une félicité. Séances bonnes à tout et à tout et laisser pourrir un haineux!!!!
5 / 5 par Savitari
Avant que visionner ce film y a ne sue doit que m'attendre à un spectacle excellent comme Pearl Port ou le film de guerre moyenne (pour moi en tout cas) plaît Dunkerque. Et dans une fin, ne peut pas dire que j'ai été raison déçue il est que Pearl Port mais en enferme meilleur. Un de quelqu'uns raisonne cela il est à bon sûr qu'un réalisateur un a eu une idée bonne de ne en ajoutant pas l'histoire d'amour que je joue d'en longeur comme dans un film de Michael Baia.

À un niveau d'une histoire, ce film est centrée naturellement dans une bataille du moyen de route mais qu'il est beaucoup celui qui autres batailles (comme Pearl Port ou une rafle d'un colonel Doolittle entre autrui) est présenté également. Cela contribue le général en comprenant d'un conflit en Pacifique et montre au quels ils signalent une bataille du moyen de la route était importante pour quelques 2 champs. Un autre point positif est une présentation de quelques protagonistes différents qu'il y a à la gauche déchiffrer un code japonais et pour préparer un piège pour détruire un flotte japonaise. Ce film ne vise pas qu'une bataille en son-même mais tout qu'un passé quelque américain et forces japonaises pour affronter à ce endroit-là et dans le moment. Un minutie et une pertinence de quelques faits a présenté dans ce film est vérité remarquable selon moi.

Mais au-delà de l'histoire solide et prenante cela a particulièrement apprécié dans ce film ossia quelques bagarres aériennes (les bombardements en a cloué spécialement) cela est du réalisme pour couper un coup. Il est très simple, dans quelques séquences ils ont des vérités une impression pour être en un cockpit à un endroit d'un pilote en plongeant dans la porte-a eu japonais. Le spectacle de question est d'un niveau très grand beaucoup !

Naturellement, quelqu'uns reprocheront encore à un réalisateur pour avoir trop visé un côté héroïque de quelque soldate américain mais me ceci ne m'a pas la vérité il a dérangé. Il est ainsi en Pearl Port ou en manquant de pour sauver un soldato Ryan aussi bien que n'importe quel exagéré selon moi.

À un niveau de quelques acteurs, est tout très bon et vérité crédible dans ses fonctions différentes. il vrai plaît Et Skrein ou Patrick Wilson est peut-être en un autre mais dans un voisin est quelques homogène et quelques acteurs fallent bon une histoire.

Encore toutes ces raisons, a mis 4 étoiles.

Attend que le cariz de mine aura été utile.
4 / 5 par Sidwell
Roland Emmerich réalisateur au-delà du film ravage Jour d'Indépendance,Un jour aussi bien que, 2012... Offert ici sa vision personnelle dans une bataille de pourrait attendre vu ses antécédents, Roland Emmerich concentre ici spécialement dans un côté visuel d'un érique ou ne pour moi indubitablement à ce niveau-là un film donné dans un objectif (fait pour manquer de pour dire aussi cela a vu il en projection d'affections optimales dessus écran très grand).Le côté historique en revanche est assez bref (voit trop bref ) tout un evenementd enchaîne vrai le frais trop rapidement,pour laisser endroit à quelqu'uns énième scènes dans quelques nuages. J'insiste dans un côté visuel est bluffant! Absolument pas partorisca envie à un film Pearl Port (la scène fameuse d'une attaque japonaise qu'est pour moi la remise en @subject cinématographique).Faute pour moi 70 minutes de passage historique pour faire le monument. Quell'Conseiller à toi ceci malgré beaucoup animadamente! Et puis pour un côté historique a un film de 1976 fait pour Jack Smight une Bataille du moyen de route .Deux film pour posséder pour quelques collectionneurs pour être à un jour dans une bataille fameuse du moyen de route à un Cinéma.
5 / 5 par Cristobal
N'importe quel temps mort en 139 minutes et remplir une vue, un petit plus de mériter sa cinquième Amazona d'étoile en que t'aura acquis à il ce film en Rayon/de DVD BLEU ! Un film paisible décrypté à un meilleur dans son contexte historique dans quelques locataires et aboutissants
4 / 5 par Mercer
images Beaucoup film bel, bonne
a acheté ce film en version ultra HD raison qui l'a vu dessus l'écran grand a été conquis pour un super doucement de caméra
Beaucoup de déçu pour une qualité HDR 10 d'un rayon bleu !
Une image sintille la mort,d'une neige envahit un écran toute une longueur ! Il A beaucoup déçu
Quelques débuts bleus de rayon très meilleur
Va pour essayer pour le licencier
4 / 5 par Domhnull
Un chef pur-de l'oeuvre historique est de beaucoup de proche de quelques documentaires et quelques films il recommande animadamente veux d'une guerre aérienne va pour avoir ouuaaaa . Hommage à une mort à quelques bagarres et à quelques survivants pour donner une liberté qui est aujourd'hui .
5 / 5 par Serihilde
A seulement reçu un bulle et intérieur n'importe quel bleu
5 / 5 par Geraldina
Cela dit de ce film partorisca me de serieux C ne plus .Autan Regarde Une Bataille du moyen de route de 1976 avec est acteur digne du film grand de guerre (Charlton Heston, Henry a fondé, James Coburn,Glen Ford, Robert, Mitchum,Toshiro Mifune) avec le grand réalisateur Jack Smight et ne le film Le moyen de route qu'avec toucher pilote que les jeux sont fonction beaucoup ,beaucoup ,très mauvais et faute en l'entoure beaucoup déçu de ce film que ne casse pas trois pates un le canard.
5 / 5 par Thaumas
Est le film qu'il inscrit sur un nom de quelques films de divertissement américain !

Quelques effets spéciaux suis très très faits et donner une histoire très réaliste. Un bémol : Un manque de charisme de quelques caractères.

A note : Un faim partorisca respecter une période de quelques hasard !
4 / 5 par Muhsin
Un chef pur-de l'oeuvre historique est de beaucoup de près quelques documentaires et quelques films il recommande animadamente veux d'une guerre aérienne va partorisca actif ouuaaaa . Hommage à une mort à quelques bagarres et à quelques survivants partorisca donner une liberté qu'il est aujourd'hui .
5 / 5 par Brishen
Cette version nouvelle du moyen d'usages de route quelques effets spéciaux avec parcimonie et doigté. Il vise un point de vu américain et japonais. Malgré ces 2h12, un film il y aurait été capable à encore être le mordió plus tout au long de partorisca un pationnés d'une deuxième guerre mondiale.
5 / 5 par Metanira
A rarement vu le film de guerre historique de cette qualité. Un D'un dommage partorisca faire d'un pouvoir de quelques effets spéciaux , ébouriffante, imagine partorisca être.
Reverra ce film à plusieurs reprises ,cela recommande animadamente.
Accroche quelques rubans...
Bravo à un réalisateur de ce film.
5 / 5 par Aegina
Attention !!!! Propriétaires de lecteur Panasonic ub820, un film dans sa version dolby la vision subit des questions nombreuses de scintillement (le type centellea).... Il attend vérité que la rustine va partorisca corriger tout il a celé rapidement..... Il y ait adoré un film ...
5 / 5 par Beorhthram
Film bon de guerre, très fait mais I maître meilleur une version 1978 raison vise plus quelques 2 part et puis elle un de quelques films de la période insérée dans une histoire
4 / 5 par Patli
film Excellent de guerre. Quelques scènes de bagarres aériennes sont vérité spectaculaire.
5 / 5 par Annmarie
Le moyen de route 4K HD subit de probleme d'impression, de questions nombreuses de scintillement et de pixellisation.... À 50:10mn quelques immersions de film presque un la parón d'il encore raisonne une qualité il est totalement détériorée. Inacceptable un récompense de l'est !
5 / 5 par Mejra
Film bon, l'envoi problématique a beaucoup réglé rapidement pour amazona, níquel
4 / 5 par Masree
NOYAU d'ACTION PEARL LE PASSER aucun il a RÉPONDU NE Le RÉACTION, CE BOOUUMMM!!!
5 / 5 par Ilanit
Narre bien une réponse de quelques américains à Pearl Portuaires
a Déçu pour un film
5 / 5 par Rollie
Suis satisfait de coûté de mine , I Lai recu un temps merci beaucoup
4 / 5 par Karma
En le moyen de route Probleme de scintillement lumineux à un niveau d'une image va partorisca le licencier,et le recommander plus tard
5 / 5 par Cualli
Absolument pas déçu pour quelques critiques, le film bon de guerre.
4 / 5 par Line
Attention, extrait du personnel de cariz simple dans un film, ne ces critiques en absolument pas un soutien a ici présenté-dessus.
Le 25 mai 2001 issu dans quelques écrans américains “Pearl Port”, un premier ministre gros blockbuster d'un siècle XXI, fait par un indétrônable Michael Baia. Du rire de période de trois heures, un film (en impressionnant à un restant), était absolument pas au-delà d'est l'hymne en Amsterdam moyennant ses martyrs et ses héros ils sont morts le 9 décembre 1941 dans une base d'un Navy le Hawaï, mais Michael Baia était partorisca nous viser spécialement une vengeance meurtrière cela découlerait.
En cette cuna 2001, historiquement haut-parleur, Pearl le port était une attaque seule de l'ampleur commise dans un terroir américain. Malheureusement quelques mois plus tard, quelques attaques de 11 septembre viendront bousculer quelques certitudes d'un monde Occidental, absolument pas ne sera pas plus ainsi avant que, et un yanqui d'univers cinématographique le comprendra beaucoup rapidement. Quelques américains doivent que, le besoin impérieux d'héroïne, cela à ceci ne maintient pas ! Hollywood donnera. De, un “Avengers” là est envahi quelques écrans. Mais un meilleur vecteur patriotique cela reste un film de guerre, alors, cela de mieux que “Le moyen de Version de route 2019 (un type de alargamento de “Pearl Port”), estampillée Roland Emmerich, partorisca brandir avec fierté, un drapeau lancé.
Effectivement, à un bord d'un temps, un plus américain d'un réalisateurs allemand un fait d'un manichéisme exacerbado et d'un sacrifice héroïque, son fond de commerce. D'un fermier alcoolo d'un seguace Moitié De l'ouest d'un épandage, en sauvant les États-Unis d'une invasion d'Extraterrestres un Jour “d'Indépendance très”(1996), à Benjamin Martin (Miel Gibson), un emblématique fermier vengeur, tueur d'anglais en un beaucoup de nommé “A Patriota”(2000), à un scientifique américain brave qu'alertes une planète en l”écolo opportuniste “A Jour Avec quel”(2004), cela passe pour un candidat jeune à quelques services secrets que sauve Maison Branca dans une Maison “Blanche efficace En bas”(2013), Emmerich était comme candidat parfait partorisca en découdre avec une armée Nippone.
Précédé de la bande-annonce que carices au démo de jeu de guerre dessus console, ceci “Le moyen de route” les crus nouveaux étaient partorisca ongle quelques yeux. Sans attendre ce que grand et spécialement très finesse partorisca écrire d'un diptyque “Mémoires de nos pères” et “Papiers de Iwo Jima” (l'hommage vrai à une armée japonaise), de Clint Eastwood, un long-métrage commence assez bien. Effectivement, quelque premier petits situées en 1937 spectacle quelques rapports diplomatiques difficiles de quelques britanniques et américains à l'encontre d'un Giappone concernés militairement en Cina.
A un alborea d'une Deuxième Guerre mondiale, quelques intérêts sont grands quant à un futur de quelques nations, quelques jardins japonais et quelques salons feutrés de quelques palais d'un Empire d'un soleil que cru en prologue, va pour laisser endroit à quelques machines grosses hollywoodienne et son gros sabots. Après le souvenir tout en fureur version PS4 d'une attaque de Pearl Port en CGI dégueulasses (il trucages de Michael Baia en 2001 était très meilleur), ici restes pour plus de deux heures de délires pyrotechniques parfois beaucoup moches où un guimauve patriotique, ne doit pas qu'un malgré le fait qu'un cliché qui véhicule. Un séduisante Navy (magnifiée pour des pilotes à quelques aspects de mannequins, spécialement un indigeste acteur principal, Et Skrein, un mentionne volontaire, un sourir Colgate et un cheveu beaucoup de peigné malgré un casque) a commandé d'un Amiral Chester Nimitz (Woody “ chie” Harrelson) - visiblement plus concerné dans une entreprise qu'un autre vieux roublards d'une fusion, Luke “le moustache petit” Evans, Patrick “I y avait averti te” Wilson, Aaron “que je fout là“ Eckhart, Jake “prend quelques puces” Weber, mais spécialement Dennis “ceci me gratte” Quaid, ce dernier réussi de la crise de la zone en bataille navale pleine doit qu'il passe pâle (a fait pour manquer de oser !) - Alors , aussi bien qu'il le dise plus grand, un séduisante Navy déploie son pouvoir plein de mettre une pauvreté à flotte japonaise que carices pour être abandonnés par son stratèges, autant quelques décisions pris pour quelques cotes-gradés est approximatives, à à tout lui lui plaisent quelques kamikazes fameux, cela, en Emmerich, perd quelques ennemis de navires et avarier en mer ! Bien évidemment, un sens d'un doit cela et une valeur beaucoup de prévalent que d'un côté américain, cela donne en tout cas quelques scènes belles de bagarres aériennes qu'il sauve d'un naufrage, ces EUA de propagande énorme de 123 millions $ , est un satisfaire pour le film de guerre maritime. Si un chef brûlé correct de Pacifique était Robert il a maugréé “Pappy Boyington” Conrad, ici, un vrai se dirige à claque de “Le moyen de route” (2019) flamme Et Skrein (cariz perdu) !
4 / 5 par Hildehrand
film Sublime de guerre & d'action... Mon unique deux étoiles très pour avoir une possibilité pour choisir entre le boitier bleu-le rayon bleu classique entre une Édition Steelbook ou 4k, la raison propose ce film quand Édition Steelbook ? En importation (ESP) ceci filme il encore est vendu en le boitier bleu-rayon (bleu classique) pour 14,99et est aussi disponible en Édition Steelbook & 4k a il peut choisir quelques formats selon cette collection ou bibliothèque personnelle.
5 / 5 par Douglas
Un fait qui est aussi un réalisateur de Independance le jour ne me rassure pas absolument pas. Supporter de films bons de guerre de même que de fiction de science, y avait été hyper déçu d'un film de jour d'Indépendance de fiction de science plus après au jeu vidéo à une chasse à un extra-terrestre qu'une autre chose. D'un jus d'alcool américain pur, évidemment un meilleur et un plus fort pour dégommer un extra-terrestre. Ridicule !
Si Le moyen de route (film dans une 2e guerre mondiale en un pacifique) est d'un veine même en film de guerre , ces promesses... En nullité et il ne le regardera pas !
Maintiendra à 'la bataille du moyen de route' , un original... Malgré le fait que surpassé dans un genre, et de lointain, pour Tora tora tora peut-être un film meilleur de tout le temps dans une guerre de Pacifique.
ps : Un fait pour critiquer un réalisateur (et pour avertir ainsi ceux qui ils ne connaissent pas il ) sans actif vu Le moyen de route un son utilité, n'en déplaise à quelques détracteurs
4 / 5 par Amir
il ne coûte pas un tapage à un quel il un là était bon , histoire sans suspendu grand, le frais trop d'images de synthese, un film est plein,est fait laid , mauvais,il ! Il est triste; si tu veux voir le bon, tour sans douter en un original, là devra plaire, de sorte qu'amour ce genre partorisca filme évidemment.
5 / 5 par Stroud
Si un bombardiers EUA y avait dégommés quelques Zéros japonais avec tellement de facilités, une guerre y aurait été terminée en juin 42. Je veux malgré le fait qu'un péquenot l'américain a besoin de rassurer dans une gloire de ses armes - et il est vrai qu'il un le doute, d'alors d'un lien de la Corée, une armée américaine un systématiquement et méthodiquement perdu tout quelques guerres en le quell'y avait concerné que , malgré des milieux faramineux - mais franchement, franchement, est le film beaucoup, beaucoup pénible partorisca voir.
4 / 5 par Dalila
Premier pour acheter un film, a loué il partorisca 3,99 €. Joyeusement ! Autant un précédent de la version là était engreído me, autant ceci m'ai déçu. Une heure dans une eau, une heure dans un avion que recherches quelques pilotes dans une eau ! Ceci a naturellement été faits réels et historiques, très très filmé mais de l'intérêt très relatif. Ossia Épisodes dramatiques , très interprétés mais que n'importe qui apprend absolument absolument pas dans une bataille grande du moyen de route.
4 / 5 par Christien
Digne du film de serieux B d'un soir dans la chaîne privée avec est malgré le frais partorisca estimation
4 / 5 par Terrell
Un film est passée à toute la vitesse, n'un temps partorisca a résisté , une bataille du moyen de route avec quelques effets numériques ... Différent d'une version de mon enfance mais le film très bon. Il A posséder dans sa collection ...
4 / 5 par Amelie
Ma question et dans une version 4k d'un rayon bleu scintillement d'image constante j ais paralysie à un chef de 10 minutes il 4k et dolby vision mon télévisuel ceci m ais en dolby vision lumineuse une question vient t il d'un ? En revanche un passe de rayon bleu d'alors il n ais n'en dolby vision
5 / 5 par Citlalic
Un film grand de guerre ! Roland Emmerich ne déçoit pas et il n'ennuie pas la minute devant le spectacle continu

Commentaires client: Joker [4K Ultra HD + ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 10 évaluations
4 / 5 par Timmy
Film Indépendant paisible en un Comodín. Un futur grand classique !!! Todd Philipps détonne Pour une qualité remarquable de sa réalisation. Joachim Phœnix Est tout simplement magistral dans sa fonction de comédien raté et rejeté par une société que le motive le caumettre de quelques meurtres au aux égaux cela a fait de quelques virements. Robert De Niro est vérité beaucoup de bien dans ce film. Enfin un film est le cocktail d'A Cavalier Obscur, le chauffeur de taxi et Henry ils ont portrait d l'assassin de serial, réserves quelques scènes de violence grande mais toujours sans exagération. Il découvre vérité que le le à nous croise de société actuellement : chaos que feuilles partorisca penser quelques gilets jaunes , quelques manipulations et hypocrisies de quelques élites à un village, un riche que écrabouille un pauvre ... Tout ces fléaux est affronté autour d'un caractère d'Arthur Fleck de façons intelligentes et perturbadoras. Personnellement en accomplissant que c est un film très bon que partorisca me laissera il localise un le frais et que j répondu, y a d autres films bons ont touché de de bandes dessinées de de l'est il trempe. Marre D'un blockbusters sans âme avec des effets spéciaux le gogo. Ici absolument pas de tout cet et ceci fait le beaucoup de fou. DC Une vérité le potentiel très grand à un cinéma mais seulement un Warner ne sait pas pour faire. J Attend que Joachim Phœnix obtiendra Oscar parce qu'il un mérite largement. Le junte fortement
5 / 5 par Fardoragh
Il un d'un comédiens dont les métamorphoses physiques forcent un respect beaucoup plus là de la sa provision d'acteurs. Il convient entre autrui de Robert De Niro en un percutant et Taureau “Furieux magnifique” de Martin Scorsese, Matthew McConaughey en un oeuvre “le club Dallé d'Acheteurs” ou encore Charlize Theron dans un Monstre “de thriller”. Mais le détour de la scène de “A Comodín” de Todd Phillips, un en contre-a plongé anuda dévoile quelques nus derrière, décharné et voûté, de Joaquin Phoenix tout en maigreur, la silhouette famélique, en convenant que de chrétien Balar en un paranoïaque “ y a Machinist” de Brad Anderson. “ Il A Machinist” et “Comodín”, deux films différents effectivement (loin de moi une idée de comparer les deux long-métrages), mais deux caractères ont imprimé de la mélancolie sombre et de la folie en bas-jacente ! Avec “Comodín”, Todd Phillips présente sa vision de Gotham Ville (l'apparition furtive d'un panneau d'un film “Wolfen” le détour de la scène situera un narrer dans un début de quelques ans 80). Une ville est en proie au déliquescence social inéluctable. Je descends profond de grève d'un éboueurs, un banc d'ordures dans quelques rues et d'un “super-les rats” envahissent quelques trottoirs, aussi bien qu'un clament grands et forts un centellear info, et un Spectacle Tardif d'un cynique Murray Franklin (Robert De Niro), une étoile amphitryonne d'une ville. Une ville enfonce inexorablement dans un chaos, en entraînant avec son, un accident-pour-compte. Briguant Un mandat de maire, un magnat financier Thomas Wayne a mis en sauveur, mais un réalisateur le présente à des noeuds ce temps-ici aussi bien que le passer froid, manichéen et manipulateur, beaucoup lointain d'une communauté imaginaire, de Wayne Philanthrope ! Il est dans ce contexte que carices en dessous quelques tirs du clown répertoire des rues, Arthur quelques Fleck (Joaquin Phoenix). Je descends son oripeaux colorés et son truc, dissimule en réalité, l'être fragile, l'homme en proie la crise de rire fou perturbantes (un type de syndrome de Gille d'Un Tourette), uni à des gênes psychologiques. Durable 2h00, moyennant un stupéfiant brûlot politique, Todd Phillips en appeler à un levantamiento de quelqu'uns concentre sur contre quelques disparités et pour y avait, il interroge dans notre société propre. Étriqué En le décorum de “Film de Surveillant”, (la vengeance est omniprésente), et moyennant un jeu hallucinant, inclusivamente a halluciné de Phénix “de Comodín” de Joaquin, Todd Phillips filme un genèse d'un dommage, le dommage insidieux, nourrit pour une peur, une frustration, un maltraitance et un abandon. Ce “Comodín” (2019) est sans n'importe quel doute une “Traversée Très Mauvaise” d'un an !
4 / 5 par Devondra
D'ans un cinéma est résulté entièrement linéaire et sans n'importe quelle âme juste pour remplir un tiroir caisse...
Après peindre du PARASITE formidable de la société a divisé
Ici est qu'il arrive film de COMODÍN inespéré d'en celui-là va d'an 2019.
Un magistral exemple qu'il un encore malgré tout de quelque réalisateurs capable d'offrir d'un cinéma vrai et grand .
Falloir il arrête Joaquin Phoenix cela essaie encore si besoin qui est un acteur immense ....
5 / 5 par Fatuma
Vu à un cinéma aujourd'hui, un COMODÍN de film est le chef d œuvre. L acteur Joachim Phœnix est formidable et il représente le Comodín beaucoup de réaliste. Absolument pas de temps mort. C est un film de 2019 avec Onze à un Temps à Hollywood. J Attend qu'un film va pour faire le gros carton à une oeuvre de caisses parce qu'il un mérite amplement. J Répondu également que Joachim Phœnix va pour obtenir Oscar pour sa remarquable interprétation d'un plus fameux d'un vilains de quelques bandes dessinées. Achat-vente Indispensable un 5 février en bleu rae 4K.
5 / 5 par Willard
En dehors d'un fait qu'un film est dans son voisin relativement médiocre, un scénario a mis assez mauvais à une consolation.
Plaît pode un comodín comme le 'bondadoso' cet assassinat froidement diverse personnes dont sa mère propre , Aussi bien qu'il puisse un père de Bruce Wayne comme le affairiste égoiste, au pour grand un soyéchant' d'un film , Ce film est une apologie d'une violence libre. Joaquin Phoenix touche sa fonction sans plus.
4 / 5 par Audrey
I très mattarderai dans un jeu d'acteur et une qualité d'un film. Une chose seule ce film et le chef d'oeuvre, bravo todd Phillips le film sombre, parfois triste joaquin le fénix interprète cette fonction pour maravillarse . je n'irai pas pour le comparer à césar Romarin, jack nickolson, brezo ledger, ou jared leto ou chaque comme un un touche un comodín à de cette manière et de façon magnifique et théâtrale. Joaquin fénix pense il sera capable de concourir pour une boule dorée prochaine et oscars il à à à un mérite largement lui lui plaît toute cette palette de jeu d'oiseau d'acteur joaquin.
5 / 5 par Liana
Un le plus difficile est pour affronter un film : il faillit pour prendre vérité mentalement de tout qu'un fait de l'État en @@subject de super-héros à un cinoche de ces dix-sept derniers ans, raisonne ces matraques de COMODÍN nouveau quelques codes et tout quelques procédures de fabrications de ce type de produit. Il est un film extraordinaire , mais cela donne énormément en un social. Joachim Phoénix Est fabuleux, sans essayer pour écraser une provision de sa Brezo de prédécesseur Ledger, jugé par le frais de inégalable : en un contraire il un transcende en proposant quelque chose de neuf, de différent inclusivamente entièrement opposé.
A la période ne requise ( il dirait des visas des ans soixante-dix un bagnoles, spécialement ) Gotham la ville est le plus mauvais , attaqué par la crise sans précédent, autant et de sorte que le climat de carices de l'anarchie causée par une fracture sociale et maintenue pour un desacato d'un plus riche. Entre ces élites, Thomas Wayne imagine d'étoile...
Une idée de base, retentit comme la brochure gauchiste et peut assimiler au anti-américanisme, ne meut pas d'un caractère d'un caractère principal, cela reste un délit il a incarné, mais duquel un braises intérieur est maintenu par un contexte de disparité en celui-là évolue dans une vie de tous les jours et en un mis de n'importe quel cela subit. Mais il ne un que ceci : Arthur Fleck, son nom vrai, alors , est l'homme marqué pour l'enfance insultée et spécialement l'incapacité terrible, ces causes en il de quelques crises pour rire jusqu'à une douleur. Resté, rayon, à un âge a avancé, dans sa mère, et il constitue la source de moquerie pour ses collègues : il est clown bas il a contracté, mais rêves en plus, pour viser des entreprises par exemple. Mauvais, il sera un risée de tout un mondial et subira tout un brimades, jusqu'à une explosion, sa vengeance...
ici est le criminel totalement engendrado pour une société dans ces vies. Un bombe à retardement. Un film sombre, raison sale, glauque et triste, cela ferait pour penser en d'Abel Ferrara. Le COMODÍN Est le œuvre brutal et anti annonce, ainsi qu'une définition dernier de ce caractère : il jerrican d'essence déversé dans divers mètres avec le allumette craquée pour-dessus ('Certains ne vifs que pour voir une brûlure mondiale'), mais cela ne comporte pas n'importe quelle scène d'action. Cela un supporter d'un D.C il est averti. Il reproche pour ma part que semble ceci de quelques erreurs chronologiques et quelques confusions mais ne faltos de raconter plus.
Le comodín Est un premier prince de Gotham. Et un homme seulement peut il prenne...
4 / 5 par Enda
Cela dit en plus dans un film, autant de critique élogieuses a déjà été fait....

Peut croire que River, un frère de Joaquin Phoenix est trop mort ramassé des Anges de sobredosis, doit être fier de son jumeau du jeune là où trouve ....

Une tellement provision acclamée de Phoenix est absolument prodigieux, et il ne me convient il pas est oui déclarer impressionné de la telle fonction de composition.... Il en un eu le frais : nous citons à un hasard , De Niro en 'Chauffeur de taxi'(1976), Isabelle Adjani en 'Possession' (1981), ou encore un Oscarisée Natalie Portman en 'Cisne Noir' (2010) ; (3 film, 3 chefs-pour faire à un passage! ) , Mais Arthur Fleck (nom d'un Comodín dans un film) un quelque chose au-delà de celle-ci une provision a décalé grande des acteurs oui doués , la palette de sensations époustouflante, quelque chose de profondément encré en un Réel , cette vie déchirée et dramatique d'un Comodín, cela d'un oublié, cette vie que malheureusement autant de personnes différentes , un plus vulnérable, sent à un plus profondément à un coeur de sa viande...

Comodín D'allies de Phénix de Joaquin,'Heureuse' ' , Arthur Fleck, ne mérite pas Oscar pour sa fonction, mais bien 2 estatuillas !! Et n'importe qui pour mettre un il décerne un prix pendant une cérémonie prochaine à Hollywood, serait la honte pour une Académie tant qu'un acteur un déjà déclare nommé 3 temps dans un passé sans reçoit un récompense suprême ! (En 2001, 2006 et 2013)
4 / 5 par Darcelle
Attention, acteur de talent: ce jeu bien ! Hormis le lasse assez rapidement du son ricanements et de quelques scènes à quelques réduits en profonds de violoncelle, et qu'une bagarre d'un interrompu contre un nantis tours à une caricature difficilement tours.
A raccourcir du tiers bon, peut-être, à dissocier spécialement d'une saga d'un homme chauve-souris: tout ce partorisca est , Estuaire beaucoup de qui rira un dernier !
4 / 5 par Lexann
Beaucoup bien film et Joaquin Phoenix est parfait! J'attends qu'il aura une édition Bleue-collectionneuse de rayon bon !!

Commentaires client: Midway [Édition ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 27 évaluations
5 / 5 par Carah
Vu à un cinéma ( vidéo n'importe quel nu encore à l'heure de ce commentaire ) film excellent de guerre , supérieure à un Pearl Port ( que l'a été plus commercial ), retrace avec minutie quelques hasard qui a conduit à ce affrontement décisif que rayon une défaite de Giappone. Une bataille en sa je enferme il est reconstituée partorisca ligne d'une histoire réelle avec lés rebondissements a su ( il a su vu un docus en un @@@subject et a été impressionné). Scénario et acteurs impeccables.
Recommande ( mais il ne peut pas juger d'une qualité d'un futur dvd)
4 / 5 par Edgar
N'importe quel temps mort en 139 minutes et remplir une vue, un petit plus de mériter sa cinquième Amazona d'étoile en que t'y aura acquis à il ce film en Rayon/de DVD BLEU ! Un film paisible décrypté à un meilleur dans son contexte historique dans quelques locataires et aboutissants
4 / 5 par Metea
L'a vu à un cnéma a trouver un film trés très fait 10 dessus 10
5 / 5 par Sunniva
Un fait qui est aussi un réalisateur de Independance le jour ne me rassure pas absolument pas. Supporter de films bons de fiction de science, a été hyper déçu de ce film ce plus prochain au jeu vidéo à une chasse à un extra-terrestre qu'une autre chose. D'un jus d'alcool américain pur, évidemment un meilleur et un fort plus partorisca dégommer un extra-terrestre. Ridicule !
Si Le moyen de la route est d'un veine même, ces promesses... En nullité.
Maintiendra à 'la bataille du moyen de route' , un original... Malgré le fait que surpassé dans un genre, et de lointain, pour Tora tora tora, peut-être un film meilleur de tout le temps dans une guerre de Pacifique
4 / 5 par Ena
ne coûte pas un tapage à un quel il un là était bon , histoire sans suspendu grand, le frais trop d'images de synthese, un film est plein,est fait laid , mauvais,il ! Il est triste; si tu veux voir le bon, tour sans douter en un original, là devra plaire, de sorte qu'amour ce genre partorisca film évidemment.
4 / 5 par Cadi
Côme le film avec le pareil a battu je budgétise- des erreurs grossières dans quelques protagonistes principaux d'un hasard dans une occurrence il lui a eu. En plus quelques acteurs sont mé le film ne peut pas intéresser que ceux-là du plaire une culture historique et cinématographique un de l'État acquis avec une vidéo de jeux. Cette déception!
4 / 5 par Daizy
A la evasión n'arrive pas un la cheville de' Une bataille du moyen de route avec henry a fondé ...De 1976!!!
4 / 5 par Yago
Deux étoiles très pour avoir une possibilité partorisca choisir entre le boitier bleu-le rayon bleu classique & une Édition Steelbook, la raison propose ce film quand Édition Steelbook , Quelques clients devraient cela il a une élection ceci n'est pas un un celui qui à.
4 / 5 par Neema
Quand l'Être 10 ans , dévorés 'Un survivant de Pacifique', de Georges BLOND, dans une porte-l'entreprise il a il a dû que 41 à 45, en Or et collection Rouge. Le collectionne quelques oeuvres dans une porte-a il a dû qu'une guerre de Pacifique (du cela espend-eu-d'une deuxième guerre mondiale' de Jean MOLINO et 'Une rafle de Doolittle Un premier bombardement américain de Giappone' de Clayton CHUN) et en un Dauntless ( esBD Dauntless en action' pour Robert ). Il a le modèle de Dauntless en salon de mine. J'ai hier reçu un DVD soyidway' : ceci DVD, centré dans un équipage d'une Entreprise, est extraordinaire, avec une attaque de Pearl Port, une rafle dessus Marshall, une attaque d'un B25 de DOOLITTLE dessus Tokyo et une victoire du moyen de la route due à une Information américaine. NIMITZ, HALSEY, SPRUANCE, YAMAMOTO, NAGUMO, Est évoqué parfaitement. Quelques images sont magnifiques : spécialement un B25 de DOOLITTLE en un Hornet. Ce DVD transforme des promenades de Dauntless, en coulant une 4 porte-a eu japonais au moyen de route, dans l'enfer de DCA et de Zéros, et grâce à un sacrifice de quelques avions torpilleurs. Il est le chef vrai d'oeuvre. Grâce à quelques américains pour notre Liberté. Il un l'oublier et une erreur dans un film. Cela ne mentionne pas un DVD, il est qu'il informe Stone CLOSTERMANN pages 27-31 de 'Feux d'un ciel' : un radariste, d'une gare de Opona d'un radar anglais tout neuf SCR 270-B le Hawaï, un fiché quelques avions japonais à un 6h45 et de l'averti sans succès un officiel de garde, après qu'autrui, le bit avec quel un 7h02. Il a fait chaque fois envoyer quelques roses. Quelqu'uns les avions japonais sont arrivés à un 7h57. Il un dans une autre main une erreur dans un film : pendant sa bombe du moyen de route un japonais a préservé quelques pistes qu'il a voulu intact cf 'Un survivant de Pacifiques' éditions Fayard 1963 page 95.
4 / 5 par Ashlan
Vu à un cinéma ( vidéo n'importe quel nu encore à l'heure de ce commentaire ) film excellent de guerre , supérieure à un Pearl Port ( que l'a été plus commercial ), retrace avec minutie quelques hasard qui a conduit à ce affrontement décisif que rayon une défaite de Giappone. Une bataille en sa je enferme il est reconstituée ligne quieta d'une histoire réelle avec lés rebondissements a su ( il a su vu un docus en un @@@subject et a été impressionné). Scénario et acteurs impeccables.
Recommande ( mais il ne peut pas juger d'une qualité d'un futur dvd)
5 / 5 par Marigold
Est le spécialiste d'histoire militaire et ancienne les opérations officielles supérieures j'ai été, il peut confirmer à quelques spectateurs que compris quand être simplifiés, une séquence d'hasard qu'il va d'une attaque surprise de Pearl Porte à une rafle pipe américaine pour un LCL Doolittle dessus Tokyo à une bataille formidable du moyen de route que voit une capacité de projection de forces d'un Empire d'un Soleil que Crée pour être pulvérisée est rigoureusement exact. Le moyen de route un État sans n'importe quel torneado de doute il d'une guerre dans un théâtre de raison d'opération Pacifique quelques pertes infligés à quelques japonais cela a été présomptueux était impossible de compenser (l'attaque de Pearl Passer un spécialement vu une destruction d'EUA d'unité âgée que cite d'une première guerre mondiale). Quelques images 4K HDR est géniales dans mon installation avec le colorimétrie riche et dynamique et de quelques scènes d'attaque en cloué pour couper un coup de réalisme. Après que, il a vérité marre d'un trolls et d'un fou qu'en venant pour sortir une réputation du film six premier mois de son début en Rayon Bleu : de mon point de vue ceci peut avoir des conséquences graves pour un film et son aspect commercial, faillirait absolument que quelques commentaires sans les preuves d'achat-ventes il est pur et il a simplement effacé : la amazona est un endroit web disponible ou il peut commenter quelques pièces achetés et n'un zinc du compteur de bistrot ou peut venir déverser son haine après la journée de travail (en supposant que ces personnes font réellement). Si n'importe quel I recommande une version 4K HDR que mon frère à aussi acheter et pour juger d'une façon même que me : cela d'une félicité. Séances bonnes à tout et à tout et laisser pourrir un haineux!!!!
4 / 5 par Raylen
Avant que visionner ce film y a ne sue doit que m'attendre à un spectacle excellent comme Pearl Port ou le film de guerre moyenne (pour moi en tout cas) plaît Dunkerque. Et dans une fin, ne peut pas dire que j'ai été raison déçue il est que Pearl Port mais en enferme meilleur. Un de quelqu'uns raisonne cela il est à bon sûr qu'un réalisateur un a eu une idée bonne de ne en ajoutant pas l'histoire d'amour que je joue d'en longeur comme dans un film de Michael Baia.

À un niveau d'une histoire, ce film est centrée naturellement dans une bataille du moyen de route mais qu'il est beaucoup celui qui autres batailles (comme Pearl Port ou une rafle d'un colonel Doolittle entre autrui) est présenté également. Cela contribue le général en comprenant d'un conflit en Pacifique et montre au quels ils signalent une bataille du moyen de la route était importante pour quelques 2 champs. Un autre point positif est une présentation de quelques protagonistes différents qu'il y a à la gauche déchiffrer un code japonais et pour préparer un piège pour détruire un flotte japonaise. Ce film ne vise pas qu'une bataille en son-même mais tout qu'un passé quelque américain et forces japonaises pour affronter à ce endroit-là et dans le moment. Un minutie et une pertinence de quelques faits a présenté dans ce film est vérité remarquable selon moi.

Mais au-delà de l'histoire solide et prenante cela a particulièrement apprécié dans ce film ossia quelques bagarres aériennes (les bombardements en a cloué spécialement) cela est du réalisme pour couper un coup. Il est très simple, dans quelques séquences ils ont des vérités une impression pour être en un cockpit à un endroit d'un pilote en plongeant dans la porte-a eu japonais. Le spectacle de question est d'un niveau très grand beaucoup !

Naturellement, quelqu'uns reprocheront encore à un réalisateur pour avoir trop visé un côté héroïque de quelque soldate américain mais me ceci ne m'a pas la vérité il a dérangé. Il est ainsi en Pearl Port ou en manquant de pour sauver un soldato Ryan aussi bien que n'importe quel exagéré selon moi.

À un niveau de quelques acteurs, est tout très bon et vérité crédible dans ses fonctions différentes. il vrai plaît Et Skrein ou Patrick Wilson est peut-être en un autre mais dans un voisin est quelques homogène et quelques acteurs fallent bon une histoire.

Encore toutes ces raisons, a mis 4 étoiles.

Attend que le cariz de mine aura été utile.
4 / 5 par Delyssa
Roland Emmerich réalisateur au-delà du film ravage Jour d'Indépendance,Un jour aussi bien que, 2012... Offert ici sa vision personnelle dans une bataille de pourrait attendre vu ses antécédents, Roland Emmerich concentre ici spécialement dans un côté visuel d'un érique ou ne pour moi indubitablement à ce niveau-là un film donné dans un objectif (fait pour manquer de pour dire aussi cela a vu il en projection d'affections optimales dessus écran très grand).Le côté historique en revanche est assez bref (voit trop bref ) tout un evenementd enchaîne vrai le frais trop rapidement,pour laisser endroit à quelqu'uns énième scènes dans quelques nuages. J'insiste dans un côté visuel est bluffant! Absolument pas partorisca envie à un film Pearl Port (la scène fameuse d'une attaque japonaise qu'est pour moi la remise en @subject cinématographique).Faute pour moi 70 minutes de passage historique pour faire le monument. Quell'Conseiller à toi ceci malgré beaucoup animadamente! Et puis pour un côté historique a un film de 1976 fait pour Jack Smight une Bataille du moyen de route .Deux film pour posséder pour quelques collectionneurs pour être à un jour dans une bataille fameuse du moyen de route à un Cinéma.
5 / 5 par Devona
N'importe quel temps mort en 139 minutes et remplir une vue, un petit plus de mériter sa cinquième Amazona d'étoile en que t'aura acquis à il ce film en Rayon/de DVD BLEU ! Un film paisible décrypté à un meilleur dans son contexte historique dans quelques locataires et aboutissants
5 / 5 par Jia Li
images Beaucoup film bel, bonne
a acheté ce film en version ultra HD raison qui l'a vu dessus l'écran grand a été conquis pour un super doucement de caméra
Beaucoup de déçu pour une qualité HDR 10 d'un rayon bleu !
Une image sintille la mort,d'une neige envahit un écran toute une longueur ! Il A beaucoup déçu
Quelques débuts bleus de rayon très meilleur
Va pour essayer pour le licencier
5 / 5 par Zyta
Un chef pur-de l'oeuvre historique est de beaucoup de proche de quelques documentaires et quelques films il recommande animadamente veux d'une guerre aérienne va pour avoir ouuaaaa . Hommage à une mort à quelques bagarres et à quelques survivants pour donner une liberté qui est aujourd'hui .
5 / 5 par Guy
A seulement reçu un bulle et intérieur n'importe quel bleu
5 / 5 par Aglaval
Je suis satisfait de coûté de mine , I Lai recu un temps merci beaucoup
4 / 5 par Elan
En le moyen de route Probleme de scintillement lumineux à un niveau d'une image va partorisca le licencier,et le recommander plus soir
5 / 5 par Iden
Attention, extrait du personnel de cariz simple dans un film, ne ces critiques en absolument pas un soutien a ici présenté-dessus.
Le 25 mai 2001 issu dans quelques écrans américains “Pearl Port”, un premier ministre gros blockbuster d'un siècle XXI, fait par un indétrônable Michael Baia. Du rire de période de trois heures, un film (en impressionnant à un restant), était absolument pas au-delà d'est l'hymne en Amsterdam moyennant ses martyrs et ses héros ils sont morts le 9 décembre 1941 dans une base d'un Navy le Hawaï, mais Michael Baia était partorisca nous viser spécialement une vengeance meurtrière cela découlerait.
En cette cuna 2001, historiquement haut-parleur, Pearl le port était une attaque seule de l'ampleur commise dans un terroir américain. Malheureusement quelques mois plus tard, quelques attaques de 11 septembre viendront bousculer quelques certitudes d'un monde Occidental, absolument pas ne sera pas plus ainsi avant que, et un yanqui d'univers cinématographique le comprendra beaucoup rapidement. Quelques américains doivent que, le besoin impérieux d'héroïne, cela à ceci ne maintient pas ! Hollywood donnera. De, un “Avengers” là est envahi quelques écrans. Mais un meilleur vecteur patriotique cela reste un film de guerre, alors, cela de mieux que “Le moyen de Version de route 2019 (un type de alargamento de “Pearl Port”), estampillée Roland Emmerich, partorisca brandir avec fierté, un drapeau lancé.
Effectivement, à un bord d'un temps, un plus américain d'un réalisateurs allemand un fait d'un manichéisme exacerbado et d'un sacrifice héroïque, son fond de commerce. D'un fermier alcoolo d'un seguace Moitié De l'ouest d'un épandage, en sauvant les États-Unis d'une invasion d'Extraterrestres un Jour “d'Indépendance très”(1996), à Benjamin Martin (Miel Gibson), un emblématique fermier vengeur, tueur d'anglais en un beaucoup de nommé “A Patriota”(2000), à un scientifique américain brave qu'alertes une planète en l”écolo opportuniste “A Jour Avec quel”(2004), cela passe pour un candidat jeune à quelques services secrets que sauve Maison Branca dans une Maison “Blanche efficace En bas”(2013), Emmerich était comme candidat parfait partorisca en découdre avec une armée Nippone.
Précédé de la bande-annonce que carices au démo de jeu de guerre dessus console, ceci “Le moyen de route” les crus nouveaux étaient partorisca ongle quelques yeux. Sans attendre ce que grand et spécialement très finesse partorisca écrire d'un diptyque “Mémoires de nos pères” et “Papiers de Iwo Jima” (l'hommage vrai à une armée japonaise), de Clint Eastwood, un long-métrage commence assez bien. Effectivement, quelque premier petits situées en 1937 spectacle quelques rapports diplomatiques difficiles de quelques britanniques et américains à l'encontre d'un Giappone concernés militairement en Cina.
A un alborea d'une Deuxième Guerre mondiale, quelques intérêts sont grands quant à un futur de quelques nations, quelques jardins japonais et quelques salons feutrés de quelques palais d'un Empire d'un soleil que cru en prologue, va pour laisser endroit à quelques machines grosses hollywoodienne et son gros sabots. Après le souvenir tout en fureur version PS4 d'une attaque de Pearl Port en CGI dégueulasses (il trucages de Michael Baia en 2001 était très meilleur), ici restes pour plus de deux heures de délires pyrotechniques parfois beaucoup moches où un guimauve patriotique, ne doit pas qu'un malgré le fait qu'un cliché qui véhicule. Un séduisante Navy (magnifiée pour des pilotes à quelques aspects de mannequins, spécialement un indigeste acteur principal, Et Skrein, un mentionne volontaire, un sourir Colgate et un cheveu beaucoup de peigné malgré un casque) a commandé d'un Amiral Chester Nimitz (Woody “ chie” Harrelson) - visiblement plus concerné dans une entreprise qu'un autre vieux roublards d'une fusion, Luke “le moustache petit” Evans, Patrick “I y avait averti te” Wilson, Aaron “que je fout là“ Eckhart, Jake “prend quelques puces” Weber, mais spécialement Dennis “ceci me gratte” Quaid, ce dernier réussi de la crise de la zone en bataille navale pleine doit qu'il passe pâle (a fait pour manquer de oser !) - Alors , aussi bien qu'il le dise plus grand, un séduisante Navy déploie son pouvoir plein de mettre une pauvreté à flotte japonaise que carices pour être abandonnés par son stratèges, autant quelques décisions pris pour quelques cotes-gradés est approximatives, à à tout lui lui plaisent quelques kamikazes fameux, cela, en Emmerich, perd quelques ennemis de navires et avarier en mer ! Bien évidemment, un sens d'un doit cela et une valeur beaucoup de prévalent que d'un côté américain, cela donne en tout cas quelques scènes belles de bagarres aériennes qu'il sauve d'un naufrage, ces EUA de propagande énorme de 123 millions $ , est un satisfaire pour le film de guerre maritime. Si un chef brûlé correct de Pacifique était Robert il a maugréé “Pappy Boyington” Conrad, ici, un vrai se dirige à claque de “Le moyen de route” (2019) flamme Et Skrein (cariz perdu) !
4 / 5 par Leland
film Sublime de guerre & d'action... Mon unique deux étoiles très pour avoir une possibilité pour choisir entre le boitier bleu-le rayon bleu classique entre une Édition Steelbook ou 4k, la raison propose ce film quand Édition Steelbook ? En importation (ESP) ceci filme il encore est vendu en le boitier bleu-rayon (bleu classique) pour 14,99et est aussi disponible en Édition Steelbook & 4k a il peut choisir quelques formats selon cette collection ou bibliothèque personnelle.
5 / 5 par Elazar
Un fait qui est aussi un réalisateur de Independance le jour ne me rassure pas absolument pas. Supporter de films bons de fiction de science, a été hyper déçu de ce film ce plus prochain au jeu vidéo à une chasse à un extra-terrestre qu'une autre chose. D'un jus d'alcool américain pur, évidemment un meilleur et un plus fort pour dégommer un extra-terrestre. Ridicule !
Si Le moyen de la route est d'un veine même, ces promesses... En nullité.
Maintiendra à 'la bataille du moyen de route' , un original... Malgré le fait que surpassé dans un genre, et de lointain, pour Tora tora tora peut-être un film meilleur de tout le temps dans une guerre de Pacifique
4 / 5 par Dymphna
il ne coûte pas un tapage à un quel il un là était bon , histoire sans suspendu grand, le frais trop d'images de synthese, un film est plein,est fait laid , mauvais,il ! Il est triste; si tu veux voir le bon, tour sans douter en un original, là devra plaire, de sorte qu'amour ce genre partorisca filme évidemment.
4 / 5 par Auden
Si un bombardiers EUA y avait dégommés quelques Zéros japonais avec tellement de facilités, une guerre y aurait été terminée en juin 42. Je veux malgré le fait qu'un péquenot l'américain a besoin de rassurer dans une gloire de ses armes - et il est vrai qu'il un le doute, d'alors d'un lien de la Corée, une armée américaine un systématiquement et méthodiquement perdu tout quelques guerres en le quell'y avait concerné que , malgré des milieux faramineux - mais franchement, franchement, est le film beaucoup, beaucoup pénible partorisca voir.
4 / 5 par Keilah
Un film est passée à toute la vitesse, n'un temps partorisca a résisté , une bataille du moyen de route avec quelques effets numériques ... Différent d'une version de mon enfance mais le film très bon. Il A posséder dans sa collection ...
5 / 5 par Jaquelina
Un film grand de guerre ! Roland Emmerich ne déçoit pas et il n'ennuie pas la minute devant le spectacle continu
4 / 5 par Muta
Absolument pas déçu pour quelques critiques, le film bon de guerre.

Commentaires client: Star Wars 9 : L'Ascension de Skywalker [4K Ultra HD Blu-Ray ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 31 évaluations
5 / 5 par Cayleigh
Ceci n'est pas un soutien ou un technicité d'un bluray cela va partorisca note mzis un film en il même.
Sans être absolu est ceci malgré adepte de quelques guerres d'Étoile de la saga, et y a assez de dommage avec un en ouvrant de cette trilogie nouvelle labellisée Disney.
Est allé pour @ me donner pour moi-quieto pendant un début à un cinéma d'un Réveil d'un cela évite force autant que possible de lire ou écouter celui qui un autre (socio, critiques) - cela coûte cet espoir nouveau...
En préférant quelques originaux IV V a VU, laissé du quels ils ont aussi voulu une série I II III, fait pour Lucas de quelques ans plus tard, ces feuilles pour découvrir un genèse d'une histoire et de Darth Vader.
Et un en sentant que ce triptyque nouveau laisse il est plus de mitigé. Il subit d'un même dérive qu'autres films je suis sortie ces derniers ans , le gagne pour aller trop rapidement à un essentiel pour magnifier un superficiel.
Résulte le héros, qu'un actrice cherche pour incarner du son meilleur, cela est d'une façon même qu'une génération et Z, muni de la donation de préscience. Et dans un espace d'un film, de façon parfaitement autodidacte arrive à maîtriser tout quelques techniciens d'un Jedis, qu'avant que perde un pauvre dans quelques apprentissages longs...
Dérive pour moi la sensation de inachevé, n'importe quel fini d'un tout même.
Et tout est agi de cette façon dakmns ce film, pour quelques besoins d'un scénario et d'un joins d'une intrigue, Roi ne doit pas falloir jamais du laser de sabre, mais il faillit pour lutter épique avec une finale de chef, alors tombe , résulte expert spontanément. Un super méchant, qu'un en de l'est a opposé un charisme du beignet, tue pour Avoir Seulement avec une fin pour viser à une audience qu'est beaucoup irrémédiablement passé dans un côté obscur.
A fallu il la lance d'une mort en remise à quelques films anciens, crée un- toujours avec un même travers Hollywoodiens actuel - à coup grand de protéines et de salle de muscu, version kingsize fait une mesure de la planète et il absorbe le soleil entier... N'importe quel il trop est trop, pas dans une suspension de crédulité qu'il ne maintient pas plus... Tout un monde devrait cela être écrasé à un terroir pour une augmentation d'une gravité causée pour une absorption de cette masse énorme... En entoure, il ne un plus de son en l espace et comunicacional instantané possible à un autre bout d'une galaxie mais ceci fait partie d'un jeu à un quel adhère pour rentrer dans cet univers Opère spatial.
Ces carices d'épisode pour vouloir font un pari de résumer quelques précédents d'épisodes, spectacle à quelques partisans inconditionnels que quelqu'uns n'importe quels oubliés d'où il vient une saga et quelques héros d'un d'abord maintenant (luke, anakin), et aussi pour prendre , une rupture, mais dans le film de 2h. Résulté tout est survolé et enfin bâclé.
Moins mauvais de John Williams le résigné pour faire quelques peu de titres musicaux, en contribuant le bit d'un talent et d'un magique qu'il un insufflé à quelques autres ont opposés.
Dans une série de quelques guerres d'étoile nouvelle, suis convaincu beaucoup plus pour Supplier Un, qu'un su saisi un univers graphique et épique d'une histoire en celui-là vient intercaler, tout cela crée sa mode propre, cela suit sa rue propre. Il est vrai que ce film là ne doit pas qu'objectif pour inscrire sur une légende d'un familier skywalker, de sa création sa résurrection.
5 / 5 par Chelinda
Très attendu pour quelques partisans d'un rachat pour Disney d'une entreprise Lucasfilm, ce septième volet de quelques Guerres d'Étoile de la saga (et d'abord de la trilogie nouvelle !) Tu intitules Un Réveil d'une Force (2015) un beaucoup rapidement explosé quelques statistiques d'entrées et de recettes dans un monde.
Est vrai qu'un spectateur une législation à d'un spectacle grand pendant prochain à deux heures dix et il peut il n'a pas résisté pendant un visionnage. Il filme !
Ceci ne sera pas un commentaire un plus constructif d'une galaxie, mais il a bien voulu ces Guerres d'Étoile nouvelle, avec ses remises à quelques films passés, un tour de Harrison Ford et de Carrie Fisher, un pont entre quelques générations, quelques décors et quelques effets spéciaux. Un divertissement très bon, effectivement dessus-gonflé à un testostérone comme de nombreux superproductions commune, mais plaisante de regarder. Et puis, il est des Guerres pour Choquer sang bon de sang bon ! Un tour grand de la saga mythique d'un cinéma.

A note un très beau steelbook, sombre mais élégant.
4 / 5 par Brickman
Qualité d'image sublime et donner 3D de vérité excellente. il n'y ait pas vu un film en 3D à un cinéma et en salon de mine est vérité bluffant. Un mosto a en 3D.
4 / 5 par Avimelech
Salutation,
les guerres d'Étoile restent pour quelques inconditionnels aussi bien que la merveille pure. Sinon il veut celle-ci saga est sûr cela ne comprend pas un engouement que peut exciter. Pour moi, en bas et restez toujours adepte. Ce DVD est de qualité bonne et suffisante pour quelques personnes que plaît il n'intéresse pas de celui-là à une histoire elle-même et pour toucher interéssés pour une prime ou quelques dérivés.
5 / 5 par Faren
Il paisible Malgré le fait que d'alors Disney pour racheter une licence et une législation qui accomplit que quelques Guerres de l'étoile des films a le mordió perdu du son prestance mais est des Guerres d'étoile et n'en achetant pas un continuazione logique ne serait pas corrigé mais et me répéter pour moi d'alors Disney est résultat maitre n'accroche pas autant sur le plan de quelques réalisations et jeux d'acteurs ..
5 / 5 par Shiann
Pour quelques partisans de Guerres d'Étoile, va apprécié, en tout cas mon mari a été enthousiasmée vérité pour être capable de continuer sa collection de Guerres d'Étoile.
Un un beaucoup bien, était très beaucoup emballé et correspond beaucoup bien à une robe pour filmer à un cinéma.
Recommande enrichir sa collection et de sorte qu'amour quelques films de ce genre. Absolument pas grâces pour avoir une collection pour apprécier un film.
4 / 5 par Marsali
ne critiquera pas un film en il malgré le fait que personnellement maître bcp malgré son défauts, mai bien un édition steelbook. Collectionneur, quand j'ai mis 35 euros dans ce genre de coffret m'attendre &empirer; recevoir un níquel de pièce. (Spécialement sans 3d y a tjrs n'importe quel socavaréré ceci !). Amazon N'importe quel protégeant un steelbook en un dessus &empirer; bulle et qu'ici éil autant & empire; priori plus fragile qu'une moyenne, ceci n'est pas moins de 2 é transmissions qu'il doit qu'un effet n'importe qui pour devoir que te lu ou rayures en mine préciels ! Vanamente... Un 30ème pièceci a toujours reçu aussi mauvais emballéet éil tait égal. La amazona &empire; préféré me rembourser. Actif acheté Ce steelbook en boutique en un étudiant avant qu'et un de l'est éil tait bien... Bien d'un péil déchireéliens c'est pour cela que je décerne un prix !
4 / 5 par Durant
Bien, mais le mordió trop de clins d'oeil à quelqu'uns autres films d'une saga. Il puisse maugréer aussi du ceux qui langues disponibles; quand il veut pratique ou apprendre la langue étrangère, un DVD est ceci malgré le soutien bon ...
5 / 5 par Tunde
Un cycle nouveau pour la trilogie nouvelle qu'amours le continuazione de quelques précédents avec la génération nouvelle de comediens/héroïne.
Mais bas une marque 'Disney' et ceci change tout.
Un en recyclant de quelques idées bonnes d'avant qu'est constante, avec le petit quelque chose de asceptise et de gentillet que fait le peu d'a souri.
Un divertissement bon, mais sans un talent initial, ca ronronne plaît Disney.
4 / 5 par Miles
Il ne un a il a dû que descriptif dans une origine d'un beaucoup de sorte que ne sache pas qu'il ne etait en FRANCAIS et avec n'importe quel titre bas en Francais aussi bien que ne peux pas regarder il est trois deçu de ce sake.
4 / 5 par Xia
Disney un a encore attaqué. Un Un dernier film de la trilogie beaucoup bancale avec deux réalisateurs cela a affronté . Enfin ceci accouche du pop de film-maíz, cela laisse bien cariz. tu n'entres pas dans un annuaire d'un cinéma SF, aussi bien que ceci un été un hasard pour un épisode très modeste IV, modeste pour son estimativa, mais immense pour son Univers !!!!!
En entoure, ceci fait beaucoup mauvais à une Saga. Effectivement, quelques images sont superbement très traités, mais attendre aussi le scénario beaucoup plus solide et riche en rebondissements, cohérent et en respectant les deux trilogies de précédents. Il A il croit, celui-là quelque scénario est fait maintenant pour des algorithmes d'ordinateurs, remplit quelques cabines de quelques partisans-services, une cabine nouvelle-mondiale et quelques cabines lobbyistes..... Attention....
Soustrait que pour conclure un arc d'une Saga, quelqu'uns les épisodes meilleurs sont:
'Supplier Un' - 'Hope Nouvelle' - 'Un Empire contre des attaques'....... Et ex-æquo Un revanche d'un Sith/Un tour de quelqu'uns les duels à un sabre et son enjeux....
5 / 5 par Rydge
Ouf ! Une réalisation un endroit de l'État entre quelques mains du seguace, et non plus du réal de filmer à des payements de commissions... Il puisse demander que, avec quel 8e épisode, pourrait pas muchísimos. Effectivement, une rébellion est anéantie, un premier ordre est ridiculisé et un perdu son dirigeant tué pour son apprenti pour sauver le rebelle (!) Où Tout ceci pourrait- ? Etant Donné ces circonstances, là est apaisé pour un résultat.

Dynamique, simio, rafraîchissant, selon quelques Guerres d'Étoile de l'univers, ce dernier épisode contente. Enfin un conflit éternel entre un sake et un dommage est mis dans un avant d'une scène. Chaque caractère un son moment de gloire en ce dernier avoir opposé, cela a manqué cruellement dans un 8e où chômage Chewie n'a pas législation que à la deuxième fonction grotesque. J'ai perturbé spécialement d'un régime a réservé notre princesse il a adoré que, dans une fin, trouve le début d'un la plupart d'élégante et impactantes dans un scénario ! Bravo ! Une action est là, un coup épique aussi, une mythologie, autour d'une force, les lignes et quelques scènes ils installent des moments inclusos d'émotion très réussi. Un quarantenaires trouvera cet empereur vieux très découvert en 80, et ses délires en contre caractère. Quelques partisans découvriront avec joie d'innombrable clins de œil à une première trilogie. Oui, il est qu'il contente.

Disney l'a compris trop soir : les guerres d'Étoile il est résultée l'histoire de partisans, beaucoup l'en déplaise. Quelques serieux 'il A Mandalorian', de facture excellente, laisse partorisca présager d'un beaucoup de bien pour un futur de cet univers immense que n'importe qui l'adepte 'vrai' ne saurait pas pour réduire au client de commentaire simple... Un film excellent qui achètera de son début et que, naturellement, il recommande à un nombre de plus grand.
5 / 5 par Tong
Une étoile parce que ne peux pas mettre 0. Inclusivamente Une presse américaine dans sa plupart grande un quelques choisies 'guerres de l'étoile pire jamais produite' ossia! (Source tomates cariados). Alors il oui est beau, est très filmé, d'une action beaucoup tout ceci aucun domestique n'importe quelle histoire. De quelques caractères superficiels, Roi il sauve le mordió un peu des meubles qu'il envisage quelques 2 premiers. Et ceci malgré a eu idées bonnes mais totalement inexploitées, quelques palmiers cela revient à un tour de Palpatine que Lucas pareil y avait déclarée mort quand en terminant un tour d'un Jedi (et il ne un n'importe quelle indication au respect quand en terminant un film pour envisager cette hypothèse de même que peut lire il) Pour ma part est pour oublier ou pour critiquer d'un web de placer l'écran large est plus juste avec une fin pour avoir la vision la plus détaillée. Il A il veut faire trop rapidement, Disney et Lucasfilm est passé prochain à un thème, ( Lucas pour un épisode n'a pas été exonéré de tous ils reprochent non plus)... Utilisation quelques romans de Zhan pour donner un temps pour écrire la trilogie digne de ce nom était sûrement l'option très meilleure. Bob Iger dit quell'dernièrement: ' nous Sommes pour aller trop rapidement avec cette trilogie, maintenant est une histoire qu'il va pour déterminer un nombre de filmer pour faire'..cqfd
4 / 5 par Shoemowetochawcawewahcato
Ceci continuazione est mieux que quelques 2 précédents ont opposés.
Un scénario, plus cadré et plus noir, n'arrive pas ceci malgré n'importe quel pour réussir une médiocrité d'un jeu de quelques acteurs ainsi que quelques dialogues qu'il est plus après au film d'Allen Woody que du film de SciFi.
A note quelques séquences d'hilarité franche pendant me toucher un espion » ou « il est un petit fillote de palpatine ».
Abrams Une Copie quelques thèmes dans quelques Guerres d'Étoile âgée ; unique moyen de sortir quand en manquant de de imagination.
Penser avec morriña à ceci cela aurait été capable d'être ceci continuazione si Christopher Nolan avait été à un manettes.
5 / 5 par Ewen
Est passé en bateau (amiral) jusqu'à un bout. Deux énorme il a surpris. Un absolument pas trop longtemps. Mais moins mauvais l'Abrams un repris un flambeau de sorte qu'un huit y avait déçu m'avec tous ces fantômes Jedi que visite une histoire et d'un lasers que déjà ne tuer personne. Bemol : Un aaprition de Lisez (les défauts d'un solapamiento est flagrants à quelques moments. Mais bien, le détail. Et il Coure un enfin trouvé son endroit ! Son maugréer... Il un a moins eu de régime (à un scénario pour nivelar que Luke Skylwalker).
5 / 5 par Roy
ne vient pas pour critiquer un film . Mais il est sûr pour parler d'un film bon? Lu quelque premier critique quand le doute pernicieux a invité dans mon cerveau. J'ai là lu il détaille en un réveil d'une force tant qu'un produit à la vente est un ascension de Skywalker. Il a raison pour avoir le doute ou ne?
4 / 5 par Kaia
Un ascension de Skywalker, vu à un cinéma et immédiatement le pré a commandé. Il s'hâte pour être à un mois d'avril pour un roi-visionné.
5 / 5 par Parle
Truffé De remises à quelques premiers volets est ces GUERRES d'ÉTOILE DERNIER d'un nom ( en principe...), Et il est un de quelqu'uns il raisonne qu'un fait cela a apprécié. Entre autrui, mange... Mais un trois hommage de rendición en tout le hasard. Cette dernière trilogie était, selon moi et le frais de personnes, un a moins réussi. Fautes de goût, caractères criards et agaçants, le brin scénario vulgaire , allié demasiados prévisible à des textes assez faibles, me détester Un réveil d'une force ( spécialement à cause d'un parié la mort d'Yan Seulement, mais ceci, regarde qu'il ne un cela à Harrison Ford cela faillit pour vouloir ), mais amour malgré tout Un dernier Jedi, malgré quelques longueurs.
Un moins de peut dire malgré, il est que d'Un réveil d'une force, un ton a été jeté : ces Guerres d'Étoile nouvelle ont il a dû que tout plein son accord en @@subject d'avance et de nouveauté, ceci était à quelques effets spéciaux qu'il l'a vu à il, à un dépit d'un reste... Ce dernier effectivement est d'une qualité exceptionnelle en un détail et un réalisme, à un point pour surpasser les deux premières trilogies, et si ceci n'est pas un hasard précisément pour tout un monde, au moins pour contribuer le nouveau visuel, spécialement clairement plus violent, et quelques effets audibles, cela invite automatiquement, renforcer un pouvoir.
Avec Un ascension de Skywalker, il ne un grand -quel de changé à la session plénière des niveaux est clair, mais il ici est la question de déroulement et de rythme, a associé les idées bonnes, novatrices sur le plan spectaculaires, il ravive un quelque flamme, dont les pièces de bravoure doit que cela convient Une guerre de quelques étoiles, Un empire en contre-attaquez et Un tour d'un jedi. Apparition de déguisement et décors nouveaux, aussi, évite ainsi une répétition visuelle, malgré le fait qu'un dépaysement n'est pas exactement à un ordre du jour, cela est beaucoup mesure, précisément... Ceci malgré, un scénario amène quelques caractères de méchants pour chercher aussi bien que la rédemption, à la rachète le mordió facilement, cela peut regarder le mordió touché de pour quelques cheveux.
Pour conclure l'ÉTOILE très bonne GUERRES, épiques et bourrés de rebondissements, cela réussit bien autant autrui.
4 / 5 par Seraphim
ne sait pas ceci que son raccontent toutes ces personnes.... Une film spectaculaire et inoubliable!!! Aussi bien que d'habit. Vu à un cinéma. Souffles Coupez! Quelques marmites d'éclate-le maíz est rapidement déclarer oublié'attendre un disque avec impatience, évidemment.
4 / 5 par Rinnah
ici est alors , avec ce devant le nanologie que carices d'un 1 à un 9, n'en déplaise à ce bloqué à un 20eme Siècle ... Disney son oeuvre, mais seulement quand il est adepte de vérité ... Il laisse intérieur en la minute et il n'importe qui en le lâche jusqu'à un générique de fin ... Ceci, aussi bien qu'un autre fait son oeuvre, amuse, ces Guerres d'Étoile un pour mission d'un début ... nous seulement amusons en ce laisser il un très longtemps dans la galaxie lointaine, un reste est d'un bashing de 'soi-disant abanica' ... Un Quelque chose pour terminer, et il irait inclusivamente jusqu'à ce qu'en disant le décalogie, raison engloberait Supplier Un intérieur en 3.9, de sorte que pâté à une histoire ... Aspect avec impatience un autre, raison ceci ne sera pas en suivant ... Mais la façon beaucoup belle de clore une histoire.

Maintient pour requérir que j'ai vu un 9 (10) à un cinéma d'un début, dans un ordre de début ...
5 / 5 par Burnard
Très bien film, malgré le fait que moins beaucoup qu'un épisode excellent et très audacieux VIII. Beaucoup d'émotion dans ce film, quelques acteurs sont parfaits, cela de progrès d'un épisode VII. En entoure, la trilogie qu'un hendido quelques partisans, mais partorisca me, seguace d'un d'abord maintenant, est beaucoup plus dans quelques Guerres d'Étoile de l'alcool qu'un mauvais prélogie. Il reprend n'importe quel mauvais d'idées bonnes d'un univers tout au long d'ancien que Lucasfilm à choisi judicieusement de rebooter, autant était bordélique et plein d'incohérence. Son Univers littéraire nouveau est quelque meilleur , inclusivamente il un de régime grand que n'y a pas plus de saga grand (mais bien, Un ordre nouveau Jedi, n'en y ayant pas même pas un moyen de quelques livres de bien). Lucasfilm Période Disney, est aussi bien que le grand oui, n'importe qui une autre étude n'y aura pas eu quelques épaules pour diriger la licence pareille. Prenez seulement l'étoile avec informer à une annotation d'un produit en il même, cela est de la vérité de qualité très régler, et quelques annotations avec informer à un 'audience visée' dans une jaquette il est vérité affreuse . Il est des Guerres pour Jouer le rôle principal en tout cas !!
4 / 5 par Tooantuh
Une insulte à Georges Lucas et à tout l'univers
Après un épisode VII divertissant mais sans originalité et le viii qu'y avait terminé pour diviser quelques partisans , une faute au peu de scénario maladroit mais n'importe quel dénué d'idées bonnes. Un dernier volet de cette trilogie bancale enfonce un ongle et une saga pour une occasion même. Une phase n un non plus rame non plus chef et il fera grincer de quelques dents une plupart autant l histoire présente d'aberrations grosses.
Une déception énorme et mon coup de visage de l an 2019
5 / 5 par Dunn
Une honte quelques Guerres d'étoile des films de Disney sont minable d'un début dans une fin la catastrophe et une insulte pour George Lucas , Mark Hamill et tout quelques acteurs de quelques Guerres d'étoile des premiers.
Pour moi Guerres de Jouer le rôle principal ces arrivées avec Un Tour d'un Jedi.
5 / 5 par Elmyra
N'en déplaise à quelques partisans de george lucas, c est quelques guerres d'étoile excellente. Bien à un dans un volets 1 2 3. Un 8e beaucoup m y avait engreído, un 9e est seulement parfait. Des scènes beaucoup belles et de moments beaux. Une fin qui honore un la licence. Mention spéciale à Roi, bien et le palpatine. Il A voir en v.or. Pour profiter pleinement de quelques jeux d acteurs. Un d'un temps seul de ma vie ou il est revenu 2 temps à un cinéma pour un film même. J Prendre l'étoile parce que quelques ficelles est gros. ^^
5 / 5 par Sherborne
Ceci neuviéme volet d'une saga est en train de décevoir et il conclut la trilogie triste complétement perdu , énorméments incohérences , le traitement de quelques caractères et d'une force catastrophique le cadrage caothique , en entoure loin très lointain d'une saga de Lucas ou de l excellent Supplier Un .
5 / 5 par Aidoios
dépité Pour un dernier avoir opposé d'une saga, suis plongé enfin dans ce dernier volet, très aidé pour la réalisation remerciée. Il est porteur , marqué un rythme, parfois inclusivamente inspiré. Un propos est d'actualité pour couronner un tout. Bien, ceci fait pour oublier le mordió un manque de charisme de quelques acteurs et de quelques dialogues, que inclusivamente en V.or est parfois insipides (celé n'est jamais être le point fort d'un SW). Divertissant Et aussi 'Disniais'... Il est déjà ceci.
5 / 5 par Aurelio
Salutation!
Me diriger dessus un une main á Amazona. Te Demandé 'l'ascension de Skywalker' en 3D steelbook. J'ai répondu à toi, est bien, mais un résultat n'est pas satisfaisant. je ne veux pas du boitier plastique...
Dans une autre main dirige ce temps à quelques commentateurs cela a une critique facile. Pour ma part a vu un dernier volet d'une saga, là est voulu...
4 / 5 par Dagonet
Les bronceados Pires pour quelques critiques et un rabats joie ! Quand Être partisan de 1977, il sent une émotion de dingue ! Action n'importe quelle parón ! Visuel magnifique ! Acteurs parfaits ! J'ai pleuré dés une mort de.... À une fin !! Paisible !
4 / 5 par Kirby
Une interprétation d'Adam Motore est magistrale dans ce film. Il est un caractère unique cela a apprécié en ce postlogie joue de raison de Moteur d'Adam magnifiquement.S
Avoir hâte pour être avril fin pour revoir un film et spécialement un caractère de Kylo Ren/Ben Seulement.
5 / 5 par Whitnei
Tout quelques Guerres d'Étoile sont paisibles : ils ne m'ont jamais déçu. Et qu'il y a aussi le film très bon
4 / 5 par Tzadok
Ce film est paisible il l'a vu à un ciné un premier week-end de son début et a fait le intro dans un honneur d'un film

Commentaires client: Downton Abbey ...

Évaluation: 5 hors de 5 avec 1 évaluations
5 / 5 par Cherine
Il sort en décembre en Inghilterra et seulement en fevrier 2020 en France... Chercher une erreur...

Commentaires client: Parasite Collector-4K [Édition Collector boîtier SteelBook-4K Ultra ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 6 évaluations
4 / 5 par
Parasite, film coréen de Bong Joon A, talent petit d'un cinéma, est de l'intelligence rare. Primé du Palmiers d'or unanime à un Festival cannois 2019, raconte une histoire de la famille sans une est, attaqué par un fléau d'un chômage, cela va partorisca trouver son salut à un travers d'une autre famille, riche ceci. Confrontation entre une consolation d'une richesse et une tristesse d'une pauvreté. Il entre pour la part un débrouillardise du familier cela subit, et une ingénuité du familier que rayon dans une consolation. Extrait du terreau fértil pour une satire. Mais n'importe qui à satire grosse et démagogique, tout un contraire. Au fur et à mesure d'un prédation d'une famille riche pour une famille d'arrêtés, ne cesse pas pour mettre en avant qu'une ingénuité de ces 'victimes' tout en soulignant celui qui un caractère d'une mère de familière est bondadoso et n'importe quel fait pour doler la personne. Et ceci malgré, malgré cette innocence, un darwinisme social ne laisse pas n'importe quel endroit à un pitié. Partorisca survivre, En manquant de pour adapter côté que coût. Mais une prix d'un isolement est pesé parfois. Et une tribu pour battre de payé avérer exorbitant. Il est celui qui spectacles cette histoire. Avec le scénario implacable, en alternant quelques modes, arrive au clímax que marque, spécialement grâce à son contraste. Et il là est un talent de Bong Joon A, il est une force de quelqu'unes il contraste qu'il dépeint. En faisant il cohabite dans une séquence même de quelques genres diamétralement opposés. Tu contrastes entre des scènes que de quelques films pour effrayer n'importe quel renieraient , et de quelques moments de comédie pure. Tu contrastes entre une opulencia de la maison où absolument pas n'importe quel manque, et il entresol occupé pour le familier désœuvrée et vulnérable à une crue une plus petite petit. Il contraste enfin entre des hommes et de quelques femmes que inclusivamente habiter la proximité mutuellement, n'importe quelle appartenance dans un monde même. Mais de sorte que ceci maintient , Il A absolument pas que l'odeur petite à bon sûr. Cela n'en mentionnant pas cette réalisation entièrement parfaite. Avec la science d'un cadre absolument saisissante, où moyennant des spectacles l'un metteur en scène, un registre de quelques transmissions de films d'un tout à un tout. Enfin, une fusion est excellente. Malgré le fait qu'il sent n'un mot seul de coréen, ne peut être ce touché par une provision d'une Chanson immense Kang-Avoir, cela livre la composition belle, avec tout quelques émotions que ceci il comporte. Oui à une satire, spécialement quand est intelligente et cela ne sauve personne. Rire de tout un monde, et il est en empathie avec tout un monde. Un pauvre n'est pas un bondadoso innocent et un riche, un grand méchants capitalistes. Tout est contrasté plus... Après qu'il y a CADRÉ en 2017, quelques amours de festivals définitivement quelques films satiriques !
5 / 5 par
Un film commence aussi bien que la comédie douce. Ne pour m'attendre d'ailleurs n'importe qui à une autre chose qu'il décide verprpers.
Un garçon jeune, chute de la famille coréenne que rayon assez misérablement, trouve une occasion, grâce à l'ami et en trichant le bit, pour faire location pour la famille riche pour donner de quelques cours d'anglais sa fille aînée.
Adroit, sort assez bien. Mais également observateur et beaucoup futé, et sans celui-là y a prémédité pour avancé, commence à échafauder petit à petit autres plans qu'il venge instantanément l'idée. Toujours dans une intention pour gagner encore le bit plus de argent, si utile à un familier d'attendre vif le mordió meilleur.

Seulement ici est... Un thème va pour commencer pour prendre rapidement les proportions le mordieron principales, moyennant des plans, le peut dire, assez machiavéliques. Et toute une famille petite sent bien en profiter allègrement.
Exceptúa Cela... Il imagine ainsi passer une vie grande, sans respect du frais d'un régime d'un autre, peut virer beaucoup rapidement à un mécanique infernal...

Ceci n'est pas, effectivement, n'une période même, mais il peut dire le Bong Joon-a y avoir absolument pas partorisca envie à Hitchcok, non plus à un plus grand réalisateurs.
Un palmiers de l'or obtenu à Cannes avec ce film, en 2019, est loin pour être usurpée. Ce film est d'une intensité stupéfiante. Il est inclusivamente tout simplement époustouflant. Ceci était, pour moi, inattendu. Ce film est vérité , de plus du titre, beaucoup cela a surpris. Un scénario est particulièrement ingénieux. Il évite pour savoir trop d'abord pour le découvrir et laisser.
5 / 5 par
Effectivement, ceci commence aussi bien que la comédie pour terminer en film d'horreur, cela passe pour une satire sociale, un thriller et un burlesque.
ATTENTION LÉGÈRE SPOILERS:
Ki-taek, sa femme, ses bords et sa fille forment la famille il a uni, mais pauvre. Ils habitent en le adoquinando assez miteux en sous-sol et essayer il a ainsi battu pour joindre les deux bout grâce à petit combine. Ki-woo, Quelques bords, arrive à décrocher l'endroit de prof d'anglais dans la famille de riche. Un voir il est dans un fruit, et il tôt est tout un familier cela va pour faire à un service d'un PARC… Mais vérité parasite extraite d'un titre ?
Un film, à un scénario imprévisible, passe de rebondissement en rebondissement, et réserve de surprises nombreuses. ‘Parasite' est le long-métrage inclassable duquel le rythme va pour grandir jusqu'au jardin-la fête mortelle et un constat inattendu. Jubilatoire !
5 / 5 par
Un Chef d'Oeuvre de Bong Joon-avoir (Mère)
Avec son acteur fétiche Kang-Avoir Chanson, déja vu en des Mémoires d'Assassinat, et avec Woo-sik Choi, En bas-Parco de Digue...

En ce Thriller coréen à suspens sera question de pauvreté, de fraude et de rapport de familier..

Sinopsis :
Toute une famille de Ki-taek est dans un chômage, et intérêts fortement à un train de vie d'un richissime Parco familier. Un jour, ses bords réussit il à il recommande donner des cours particuliers d'anglais dans un Parc. Il est un début du engrenage incontrôlable, dont la personne ne sortira pas de vérité indemne...

Un +
- Est la valeur sûre d'alors il un a eu un Palmiers d'Or d'un Festival cannois en 2019
- Ce film est le tour à quelques sources pour un talent Bong Joon-Avoir cela il revient en Corée 10 ans après sa Mère pour filmer
- Un film très bon dans quelques disparités sociales
- Une intrigue pour couper un coup d'un réalisateur informes- mêmes à quelques journalistes de n'importe qui AUCUN spoiler un scénario.

Un -
- Peut-être le film qui sera trop souvent spoilé, malgré une question officielle d'un réalisateur à quelques journalistes de n'importe quel dévoiler absolument pas d'une intrigue.
5 / 5 par
Un temps encore l'analyse sociologique du acuité impressionnante, mais aussi traité presque philosophique à quelqu'unes querelles imparables, ou encore, tel la brochure dans notre civilisation moderne qu'il prend partorisca encadrer une société sud-coréenne, elle-compris régi pour des codes et hiérarchisation d'un caractère en fonction de sa situation sociale.
Avec ces groupes de personnes que vifs en pichet fermé, ou quelqu'uns ses disparités en premier lieu géo spatiaux, avec ce contraste évident de quelques endroits de salle que retranscrit partorisca maravillarse son talent du cinéaste faut pour la réalisation redoutable, capable de passer d'un rire à quelques desgarra ainsi peut être beaucoup un autre metteur en scène.
Réussit également beaucoup de bien ces portraits de malheureux 2.0, où il évite habilement pour prendre laissé pour la situation ou classe sociale, mais clef à une universalité d'un rapport humain, a aidé celé pour le escenificado ou chaque image sentait d'un premier à un dernier.
Clairement un de quelques films meilleurs qu'a été capable de voir en en celui-là va d'an 2019 à un cinéma et couronné pour le palmiers d'or amplement a mérité.
4 / 5 par
Vrai le film très bon,le recommande à toi.